Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

2017 : comment le PIB chinois va dépasser celui d’une zone euro enfermée dans des erreurs économiques qui affaiblissent son économie...et le reste

En 2017, le PIB de la Chine devrait dépasser celui de la zone euro... Et si cette convergence était inéluctable, le modèle chinois, plus humble que celui construit par l'Union européenne dans les années 90, fait tout pour éviter les erreurs commises par le Vieux Continent.

L'heure du dragon

Publié le - Mis à jour le 21 Avril 2017
2017 : comment le PIB chinois va dépasser celui d’une zone euro enfermée dans des erreurs économiques qui affaiblissent son économie...et le reste

Atlantico : Le FMI a annoncé que PIB de la Chine allait dépasser celui de la zone U.E. en 2017. Faut-il vraiment s'en étonner ? Si ce dépassement paraissait inéluctable, dans quelle mesure la zone euro est elle responsable, par son traitement "austéritaire", d'un résultat aussi soudain ? 

Mathieu Mucherie : Ce n'est pas très étonnant en effet.

C'est le fruit de quatre décennies de grande réussite chinoise allié à une assiette qui est considérable puisqu'on est sur une base de population énorme ; et assez logiquement on en arrive là. C'était prévisible, on avait déjà beaucoup commenté que le fait que la Chine dépasse le Japon il y a moins de dix ans. On peut déjà annoncer qu'il dépasseront certainement les Américains d'ici 2025. 

Il y a deux grandes techniques de calculs qui ont chacun leurs défauts : en dollar et en dollar/parité de pouvoir d'achat. Si on calcule en dollar, on manque beaucoup de choses (le prix différencié des services etc.). C'est difficile de réfléchir en dollar seul, mais quand on calcule en dollar/pouvoir d'achat, on observe de nombreuses bizarreries que l'on a déjà remarqué plus d'une fois s'agissant des pays exportateurs de matière première. Mais de toute façon, les deux méthodes ne donnent pas des résultats totalement différents. Quand on regarde les courbes en dollar ou en dollar de PPA, de la Chine, il s'agit dans les deux cas de très belles courbes, régulières depuis 30 ans, avec évidemment des écarts sur les niveaux mais l'histoire est la même. La responsabilité de la zone face à cela est nulle. Cela se serait passé pareil avec des arrangements monétaires différents. Cela aurait été un petit peu moins rapide avec un peu plus de croissance en zone euro certes, mais quand on parle de plus de croissance en zone euro, il s'agit d'un point par an ! Dans le meilleur des cas, étant donné le potentiel de croissance (et là cela renvoie à la démographie et aux progrès techniques, choses que l'on peut difficilement doper monétairement) et du différentiel entre les deux zones, c'était inéluctable. Il n'y a donc pas de grosse responsabilité des décideurs européens ou dirigeants monétaires européens (ni de la crise monétaire qui n'a fait que précipiter de deux ou trois années le dépassement).

Beaucoup d'économistes ont fait des prévisions sur l'année où le PIB par tête  atteindrait 40 ou 50% du PIB américain, et s'entendent environ sur 2040 ou 2050. Un bon papier de la Fed parle de 2060 mais il me semble un peu restrictif. 

Après le fait qu'il y ait eu une double crise (2008 puis 2011-2013) et qu'on ai au moins perdu un demi-point de croissance pendant huit années de suite fait qu'on a peut-être perdu entre 3 et 6 points de PIB qui relèvent pour le coup de la responsabilité des Européens a peut-être un peu joué... mais il y a peu, les Chinois étaient à 50 points!L'essentiel de la convergence est de la responsabilité de la Chine qui a mis en œuvre une politique assez contracyclique, assez finement jouée... et là où certains  - comme Krugman qui avait affirmé que le modèle asiatique avait « trop de transpiration et pas assez d'inspiration » - pensaient qu'ils seraient rattrapés par des rendements marginaux décroissement (en gros ce qui avait rattrapé l'URSS), on constate que cela n'a pas l'air pour l'instant de toucher la Chine. Et ce parce qu'il y a du progrès technique (domestique et importé), parce qu'ils ont assez bien géré la crise de 2008 avec leur quantative easing qui a attendu 6 semaines et pas 6 ans comme en zone Euro. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par g16 - 20/04/2017 - 14:18 - Signaler un abus Les critères économiques sont

    Les critères économiques sont visibles 4 a 5 ans après des décisions politiques, celles de Sarkozy ont bénéficiés à Hollande pendant tout son mandat et la non gestion économique de Hollande va donc pénaliser tous le mandat de Macron ou Fillon selon celui qui sera élu.

  • Par lafronde - 21/04/2017 - 08:04 - Signaler un abus L'assistanat, principale erreur de l'Europe

    Au XVIIIe sicèel la Chine était encore le pays le plus riche du monde. Depuis la révolution pragmatique de Deng (et ses chats qui attrapent les souris) la Chine a tourné le dos à l'égalitarisme. Fini le fiscalisme qui ruine entreprise, entrepreneur et dissuade l'investissement. (au moment où la France mitterrandienne faisait le chemin inverse). Les chinois n'ont pas un Etat-Providence comme il en existe en Europe. Ils n'ont pas ces hordes de migrants qui se mettent à charge du pays d'accueil. La délinquance est suffisamment réprimée pour ne pas ruiner le pays. Bref après le folies idéologiques du maoisme, le PC chinois s'est tourné vers les intérêts du pays. L'Europe fait le contraire, avec la CEDH elle s'est tournée vers l'idéologie humanitaire. Raison pour laquelle l'Europe est envahie de musulmans pas toujours bien intentionnés. Avec Macron les portes de la France seront aussi ouvertes - il l'a promis - que celle de l'Allemagne de Merkel.

  • Par Olivier62 - 17/05/2017 - 11:07 - Signaler un abus La Chine fait exactement le contraire de l'UE

    Elle est protectionniste, industrielle, exportatrice et avec une monnaie faible. l'UE est libre-échangiste, financière, importatrice et avec une monnaie forte. Bref du Macron pur jus ! Autant dire que pour la France le bateau va continuer à couler normalement, sous les applaudissements enthousiastes des passagers et de l'équipage, avec à sa tête un tout nouveau clown. Note : vous dites "quand il faut construire un huitième périphérique autour de Pékin, ils le construisent, pas comme les Indiens qui attendent 40 ans." On a pas vraiment de leçons à donner en région parisienne, avec des infrastructures qui datent du début des années 1970 et qui n'évolueront plus jamais !

  • Par Olivier62 - 17/05/2017 - 11:11 - Signaler un abus @lafronde

    "l'Europe est envahie de musulmans pas toujours bien intentionnés". En effet, c'est le moins qu'on puisse dire ! Comme je l'ai dit ailleurs, l'immigration est une politique de peuplement et de liquidation ethnique des populations européennes de souche. C'est une espèce de génocide lent. Cela dit leur stupidité et leur soumission aux merdias est telle que peut-être qu'elles le méritent.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Mathieu Mucherie

Mathieu Mucherie est économiste de marché à Paris, et s'exprime ici à titre personnel.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€