Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 19 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

2017, une année schtroumpfpiterienne

Atlantico a demandé à ses contributeurs leur vision de l’année où la France a vécu de nombreuses surprises et rebondissements et est entrée dans l’ère Macron. Pour le Schtroumpf moqueur, l'année 2017 a été marquée par l'arrivé au pouvoir du Grand Schtroumpf, le Schtroumpf chanceux, alias le Schtroumpfiterien.

2017, l’odyssée de la fin du monde d’avant

Publié le
2017, une année schtroumpfpiterienne

C’est une année qui devait voir le triomphe élyséen du Schtroumpf Gestionnaire. Après le désistement du précédent Grand Schtroumpf (désobligeamment surnommé Schtroumpf Petit Farceur), et l’élimination lors des Primaires de la Droite du Schtroumpf Agité et du Schtroumpf Intello, la place lui semblait acquise. N’avait il pas suscité une alliance inédite du Schtroumpf cul-bénit et du Schtroumpf travailleur ? La victoire n’était-elle pas assurée contre la candidate des Schtroumpfs noirs, la dangereuse Schtroumpfette ?

Hélas, rien ne se passa comme prévu : privé d’un match imperdable avec le Schtroumpf Petit Farceur, devenu très impopulaire, le Schtroumpf Gestionnaire se retrouva concurrencé par un Schtroumpf inconnu, sorti de nulle part : le Schtroumpf Chanceux. 

Autrefois bras droit du Schtroumpf Petit Farceur, celui-ci avait eu la chance d’être nommé Sous-Grand-Schtroumpf puis de quitter le navire au bon moment. 
Parti seul, il avait eu la chance de bénéficier de l’aide désintéressée du Schtroumpf financier, un peu échaudé par les blagues de mauvais goût du précédent Grand Schtroumpf à son encontre ; puis de celle, enamourée, du Schtroumpf Reporter, qui ne demandait que ça, un peu de piment dans la compétition ; et enfin, de l’appui inattendu du Schtroumpf Maladroit, qui à chaque élection appelait à voter pour l’adversaire de la famille politique du Schtroumpf Gestionnaire, tout en prétendant en faire partie. Déjà, il y a 5 ans, le Schtroumpf Maladroit avait fait élire le Schtroumpf Petit Farceur par mégarde.

L’impensable survint lorsqu’on apprit grâce au Schtroumpf Reporter que le Schtroumpf Gestionnaire, que l’on prenait pour un Saint Schtroumpf, était un petit cachottier et qu’il avait illégitimement schtroumpfé de la salsepareille sur le dos des autres schtroumpfs. Le Schtroumpf chanceux prétendit que cette révélation faite par Schtroumpf Reporter lui était étrangère, même si - extraordinaire coup de pouce de la Chance - il en était le principal bénéficiaire puisque la plupart des amis du Schtroumpf Gestionnaire l’abandonnèrent à ce moment. Parmi eux : le Schtroumpf Aristo, très lié au Schtroumpf Intello ; le Schtroumpf Malin, protégé du schtroumpf agité ; et le Schtroumpf Nouveau, un ancien rival du Schtroumpf Gestionnaire qui prétendait être différent des autres Schtroumpfs mais qui s’était fait schtroumpfer le créneau par le Schtroumpf chanceux. Personne ne sut dire si les anciens rivaux du Schtroumpf Gestionnaire avaient trempé dans cette affaire.

A la fin du fin, un duel vit s’affronter le Schtroumpf chanceux à la Schtroumpfette. Depuis des décennies, le nombre de Schtroumpfs noirs enflait (une épidémie se transmettant de Schtroumpfs en Schtroumpfs) et les Schtroumpfs restés bleus avaient peur que la Schtroumpfette, héroïne de ces Schtroumpfs noirs très très hargneux, soit élue. Le Schtroumpf Reporter en profita pour rappeler que les Schtroumpfs noirs n’étaient pas des Schtroumpfs comme les autres et que Gargamel dévorerait le village si la Schtroumpfette était élue. Tous les Schtroumpfs à lunette mirent à l’index ceux qui n’appelleraient pas à voter pour le bon Schtroumpf. Même le Schtroumpf maladroit ne se trompa pas de choix, aidé il est vrai par les promesses de devenir Sous-Grand-Schtroumpf. Bref, le Schtroumpf chanceux fut schtroumpfement chanceux d’être élu Grand Schtroumpf. Ouf, on avait eu schtroumpfement chaud !

La surprise vint quand le nouveau Grand Schtroumpf annonça qu’il gouvernerait avec le Schtroumpf Aristo, promu Premier Sous-Grand-Schtroumpf, le Schtroumpf Nouveau et le Schtroumpf Malin. Certains esprits étroits se demandèrent s’ils n’avaient pas schtroumpfé pour un plat de lentilles.

Etant jusqu’ici inconnu de la plupart des Schtroumpfs, le Schtroumpf chanceux avait joué de cet atout pour assurer qu’il n’était qu’un Schtroumpf parmi les Schtroumpfs et qu’il allait continuer à schtroumpfer comme avant. Néanmoins, malgré les efforts du Schtroumpf Reporter et les encouragements discrets du Schtroumpf Intello, il fut difficile de masquer que le Schtroumpf chanceux avait pris un peu la grosse tête. En plus du titre de Grand Schtroumpf, le Schtroumpf chanceux expliqua qu’il adopterait une attitude « Schtroumpfiterienne », c’est à dire qu’il gouvernerait les Schtroumpfs, mais de pas trop près, pour garder une schtroumpfitude digne de son nouveau statut.

Une armée de Schtroumpfs anonymes, émerveillés par ce Schtroumpf inconnu qui avait tout schtroumpfé, sortit de nulle part pour se porter volontaire pour appliquer les ordres du Schtroumpfiterien. Il créa un grand rassemblement qu’il appela « En Schtroumpf ». Parmi eux des Schtroumpfs un peu étranges comme le Schtroumpf idéaliste, la Schtroumpfette mordeuse ou le Schtroumpf violent. Des anciens soutiens du Schtroumpf Gestionnaire, notamment le Schtroumpf Constructif, se rallièrent à la majorité.

Le Grand Schtroumpfiterien expliqua que pour assainir la démocratie et éviter de se faire schtroumpfer la salsepareille, tous les Schtroumpfs devraient montrer patte blanche et arrêter d’embaucher leur petit schtroumpf comme collaborateur. Les schtroumpfs anonymes mirent du coeur à l’ouvrage et une nouvelle loi fut votée, reprenant mot pour mot les instructions du Schtroumpfiterien. Ils se serrèrent un peu la ceinture, embauchèrent les petits schtroumpfs du voisin pour contourner la loi et le Schtroumpfiterien en profita pour augmenter généreusement son budget de salsepareille. Le Schtroumpf Moral ne trouva rien à redire et applaudit des deux mains.

Ensuite, le Schtroumpfiterien laissa ses Schtroumpfs anonymes libres de voter pour le Schtroumpf pragmatique comme grand Questeur de l’opposition au Schtroumpfiterien, en lieu et place du Schtroumpf sécuritaire, que la majorité n’aimait pas. Le Schtroumpf pragmatique, autrefois très proche du Schtroumpf agité, rallié au Schtroumpf nouveau, puis au Schtroumpf Gestionnaire, puis au Schtroumpf chanceux, n’était pas vraiment un anti-schtroumpfiterien mais pour une raison inexpliquée, on le laissa se faire élire à contre-emploi. Pourtant, deux jours auparavant, les Schtroumpfs policiers avaient débarqué chez lui car on le soupçonnait de malversachtroumpfs, ce qui n’en faisait pas un bon candidat pour gérer la salsepareille. Le Schtroumpf Reporter n’en schtroumpfa rien.

Le village des Schtroumpfs à la fin de l’année trouvait que leur nouveau Grand Schtroumpf, le Schtroumpf chanceux, alias le Schtroumpfiterien, était beaucoup plus beau, habile, et séduisant que le précédent, Schtroumpf petit farceur. 

Le Schtroumpf Reporter expliquait tous les jours comment le Schtroumpfiterien fêtait son anniversaire ou chevauchait les pandas. Bientôt grâce à lui, l’image du Schtroumpfiterien inonda les gazettes de ses exploits : au tennis, en famille, avec les Grands de ce monde.

Le Schtroumpf complaisant eu l’idée d’organiser une visite guidée avec le Schtroumpfiterien (qui ne touchait plus terre tant il était aérien) de son Champignon schtroumpfissime, posant des questions schtroumpfgoulinantes de schtroumpferie sur la météo et les sapins.

Le Schtroumpf financier, faisant ses comptes le soir, s’esbaudissait des cours de la Bourse et fut très satisfait que les vieux schtroumpfs payent ses allègements de charges sur sa salsepareille. Il avait fait un schtroumpfement bon investissement.

Certes, aucun problème n’était résolu, et les taxes de Salsepareille avaient augmenté lourdement pour les Schtroumpfs communs, mais sous le règne du Schtroumpfiterien, l’identité était enfin heureuse...Le schtroumpf intello était de plus en plus satisfait.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Schtroumpf moqueur

Le Schtroumpf moqueur est un jeune député LR au regard acéré et aux convictions déterminées.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€