Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

20 ans après l’assassinat des moines de Tibhirine, que sait-on des complexes rapports de manipulation entre djihadistes et services algériens ?

Vingt ans après le meurtre des sept moines de Tibhirine en Algérie, l'enquête est toujours au point mort. L’avocat des victimes pointe la responsabilité de l'Etat algérien dans la disparition des moines en dépit de la revendication qui avait été faite au moment des faits par un groupe djihadiste algérien. Cette accusation repose la question des soupçons qui pèsent depuis longtemps sur les liens entre les services de renseignement algériens et les mouvements djihadistes.

Les bougies brûlent toujours

Publié le
20 ans après l’assassinat des moines de Tibhirine, que sait-on des complexes rapports de manipulation entre djihadistes et services algériens ?

Atlantico : sur quoi sont fondées les accusations de Me Baudoin selon lesquelles les revendications de l’assassinat des moines par le Groupe islamiste armé (GIA) cacheraient en réalité la responsabilité de l’Etat algérien ? Est-ce une hypothèse crédible dans l’affaire en question ?

Roland Lombardi : Rappelons tout d’abord les faits de cette tragique histoire : En pleine guerre civile algérienne, c’est dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, que sept moines trappistes, qui vivaient paisiblement depuis des années dans le monastère de Tibhirine à 90 km au sud d’Alger, sont enlevés par des hommes armés. Un mois après leur enlèvement, le GIA se manifeste alors et revendique ce forfait. Le groupe islamiste algérien se dit néanmoins prêt à libérer les moines en échange de l’élargissement d’un émir de leur groupe.

Quinze jours après l’offre du chef du GIA, Djamel Zitouni, le Quay d’Orsay réagit et, officiellement, refuse de négocier avec les terroristes. Le 21 mai, le GIA annonce l’exécution des sept religieux. Dix jours plus tard, Alger révèle que leurs corps ont été découverts, mais sans en préciser le lieu. En réalité, seules leurs têtes seront retrouvées.

Les accusations de l’avocat des familles des moines sont le fruit d’une certaine exaspération puisque depuis vingt ans et le début de cette enquête difficile, l'Algérie fait tout pour freiner les recherches et les démarches, arguant du fait que ce drame a eu lieu en Algérie et que ses auteurs sont Algériens. En 2014, les juges français Marc Trévidic - qui a pris la suite des juges Jean-Louis Bruguière et Jean-François Ricard - et Nathalie Poux parviennent enfin à se rendre en Algérie avec leur équipe d'experts pour autopsier les têtes des moines (leurs corps n'ont jamais été officiellement retrouvés). Mais les prélèvements effectués, qui pourraient s'avérer décisifs pour découvrir enfin les coupables du massacre, sont toujours bloqués en Algérie car les autorités refusent toujours de les laisser sortir du territoire.

Ainsi, toutes les questions demeurent et la justice française cherche encore aujourd’hui à connaître la vérité.

Malheureusement, plus le temps passe, plus la vérité semble s’éloigner sur les tenants et les aboutissants de ce drame. Qui a enlevé, puis décapité, les sept moines ? Les islamistes du GIA ? Ou est-ce une bavure des services secrets algériens, qui auraient mis cette action sur le compte du GIA ? Encore aujourd’hui malgré les divers témoignages, les diverses rumeurs et les hypothèses avancées, les spéculations sont toujours vivaces.

La thèse sur l’implication d’Alger dans cette affaire, vient du fait que Zitouni s’est révélé être un pion et le jouet des services spéciaux algériens. Pour les défenseurs de cette théorie, la Direction du contre-espionnage, aurait fini par se résoudre à faire enlever les moines sous couvert d'une "opération islamiste de Djamel Zitouni" avec pour triple objectif de : Contraindre les moines, qui soignaient les insurgés, de quitter la région, discréditer les islamistes et enfin, obtenir la reconnaissance de la France en faisant libérer les otages par l'armée.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lasenorita - 26/03/2016 - 13:40 - Signaler un abus Les djihadistes algériens.

    L'Etat algérien est responsable de l'assassinat des moines de Tibhirine.....Le F.L.N., qui gouverne en Algérie, a chassé TOUS les non-musulmans de leur pays natal, en 1962,et il a nationalisé leurs biens...Maintenant, les Algériens affluent dans notre pays et ils sont dangereux car, la plupart d'entre eux, ont la ''haine'' de la France et des Français...Haine entretenue par les fellaghas, tortionnaires, qui les gouvernent et par nos gauchistes qui font la ''repentance ''de la France en ne parlant que des victimes musulmanes faites par notre armée et qui oublient de dire que le F.L.N. a tué et continue de tuer davantage de musulmans que l'armée française!...Puisque les Algériens sont si heureux, maintenant, dans ''leur'' pays...Il faut que les Algériens RESTENT chez eux au lieu de venir ,chez nous, empoisonner la vie des Français!.....Les Algériens viennent, en France, pour tout casser, voler, vendre de la drogue, etc...etc...Ils prennent les sous des contribuables français qu'ils envoient chez eux, les retraités vivent plus que centenaires en Algérie car leur famille ne déclare jamais leur décès et elle continue d'encaisser la ''retraite'' des morts!...

  • Par Outre-Vosges - 26/03/2016 - 14:20 - Signaler un abus C’est pour bientôt en France

    Quand a eu lieu l’assassinat un imbécile de gauche (pardon du pléonasme !) avait éructé : « Mais qu’est-ce qu’ils allaient f… en pays musulman ? » Bientôt, grâce à l’immigration la France sera elle aussi un pays musulman et les Arabes nous interpelleront en nous disant : « Mais qu’est-ce que vous faites chez nous ? La France est un pays musulman ! » Et nous pourrons seulement avouer qu’en votant régulièrement immigrationniste (ou UMPS, si vous voulez), les Français l’auront malheureusement voulu.

  • Par langue de pivert - 26/03/2016 - 17:45 - Signaler un abus La valise ET la mort ! ☺

    Ces hommes de paix ont été massacrés par des fellouzes mahométans ! Exécutif ou exécuteurs Algériens ça change quoi ? C'est la même merde ! Ils sont morts parce qu'ils étaient moines, Français et blancs ! Il vaut mieux êtres musulmans, Algériens et colorés en France c'est moins dangereux ! C'est pour ça qu'il y en a tant qui nous squattent de ces rats peureux ! Qu’ils fassent leur valises et qu'ils repartent mourir au bled ! Personne ne les regrettera.

  • Par Deudeuche - 27/03/2016 - 09:42 - Signaler un abus A tous les posts

    Ils existent aussi les arabes chrétiens anciens musulmans ou pas. En Kabylie dans nos villes ils sont de plus en plus nombreux et parfois même pasteurs ou prêtres. Sur que la presse gouvernementale n'en parle pas beaucoup car ils sont souvent très engagés, pas pour se faire exploser mais pour témoigner de l'Evangile auprès de leur proches. Leurs pires ennemis, mis à part le Beauf salafiste qui veut leur peau, le Beauf franchouillard athée et post moderne (baptisé catho ou pas car ça ne fait aucune différence) fier de sa France déchristianisée et bien sociétalement avancée vers nul part.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Roland Lombardi

Roland Lombardi est consultant indépendant et analyste chez JFC-Conseil. Il est par ailleurs docteur en histoire et chercheur associé à l'IREMAM, Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman d’Aix-Marseille Université, également membre actif de l’association Euromed-IHEDN.

Il est spécialiste des relations internationales, particulièrement de la région du Maghreb et du Moyen-Orient, ainsi que des problématiques de géopolitique, de sécurité et de défense.

Sur Twitter @rlombardi2014

Sur Facebook 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€