Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"1144 livres" : une méditation originale et passionnée sur la lecture

Atlanti-culture

Publié le
"1144 livres" : une méditation originale et passionnée sur la lecture

LIVRE

1144 livres 

de Jean Berthier

Ed. Robert Laffont 

Collection Le Passe-Muraille 

 166p.

RECOMMANDATION    

EXCELLENT

THEME

Le narrateur de « 1144 livres » est né sous X. Un jour, il reçoit un courrier de notaire lui indiquant que sa mère biologique, qu’il n’a jamais connue,  lui a fait un don avant de mourir. Ce don, c’est une bibliothèque de quelque 1144 livres, emballés dans des cartons que l’héritier s’il l’accepte, pourra récupérer dans l’hôtel d’une petite ville de province. 

POINTS FORTS

-         Un des points forts du roman de Jean Berthier est la quasi indifférence du narrateur à l’irruption dans sa vie de cette mère qui se fait connaître post mortem.

Aucune sensiblerie. Aucune affectation. Au début du livre, le personnage qui a été adopté par une famille  aimante qui lui a permis de faire des études de bibliothécaire, de devenir  père à son tour, hésite même à aller récupérer ce cadeau d’un passé qu’il juge révolu. 

      Est-ce par  curiosité, par amour des livres, qu’il se décide? En tous cas  il ne manifeste rien de cette quête obstinée d’enfants nés sous X, indéfiniment en orbite tant qu’ils n’ont pas obtenu des renseignements sur le mystère torturant de leur naissance. Le narrateur de 1144 livres  lui est un intellectuel , un philosophe amoureux des livres et qui a pour eux  sacrifié bien des loisirs, bien sacrifié de la « vraie vie ». Il sait ce que lire veut dire. Quand il se décide à ouvrir les cartons d’ouvrages de la bibliothèque maternelle commence alors, par livres interposés, un étrange huis-clos avec un fantôme…

-        Dans la chambre glacée de l’hôtel où Maître Noblecourt le notaire a fait déposer les livres, le narrateur ouvre un à un chaque carton d’où il extrait fébrile chaque ouvrage. En spécialiste il en dissèque la couverture, l’année d’édition, le contenu…En sociologue de la lecture il analyse la psychologie des lecteurs de tel ou tel livre. Que disent-ils de sa vraie mère ? Fallait-il accepter l’héritage de quelqu’un qui vous abandonné ? 

Un     Un détail va  changer le cours de la narration de ce petit roman. Quand l’auteur découvre dans un des ouvrages un marque-page incongru … une note de blanchisserie, indice émouvant de la présence d’une mère. Le bibliothécaire, distancé, sent vibrer alors une corde du passé « d’avant sa naissance ».

POINTS FAIBLES

-       Aucun pour moi si ce n’est qu’on puisse s’étonner de la qualité des lectures de cette mère, qui passe de la joie de Bernanos aux poésies de Gide....

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Laurent Poli pour Culture-Tops.

Jean-Laurent Poli est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre 2013 par Jacques Paugam , journaliste et écrivain, et son fils, Gabriel Lecarpentier-Paugam, 23 ans, en Master d'école de commerce, et grand amateur de One Man Shows.


 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€