Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Voyage vers Mars : faute de budget, la Nasa voit la planète rouge s'éloigner

"Nous ne disposons pas des systèmes nécessaires" affirme l'administrateur associé des explorations humaines.

Trop cher !

Publié le
Voyage vers Mars : faute de budget, la Nasa voit la planète rouge s'éloigner

Et si la Nasa finissait par laisser tomber la planète rouge ? Ce ne sera probablement pas le cas mais l'objectif 2035, prévu par Barack Obama, s'éloigne grandement, comme en témoigne la petite phrase de l'administrateur associé des explorations humaines. "Je ne peux pas fixer de date à laquelle des humains pourront embarquer pour Mars, pour la raison qu’au niveau du budget actuel, qui a augmenté d’à peu près 2 %, nous ne disposons pas des systèmes nécessaires" a déclaré William Gerstenmaier lors d'une conférence.

Il faut dire que l'exploration spatiale n'est pas vraiment une priorité pour l'administration Trump. Le budget alloué à la Nasa, cette année, s'élève à 19,5 milliards de dollars. Une forte somme qui n'a pourtant rien à voir avec celle de la course à la Lune (jusqu'à 43 milliards pour l'année 1966).

Mais, un autre acteur s'est aussi lancé dans le projet : SpaceX. L'entreprise américaine espère bien prendre la Nasa de vitesse en réduisant drastiquement le coût d'un voyage vers Mars.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Djib - 20/07/2017 - 14:16 - Signaler un abus Ca sent pas bon pour l'humanité.

    Extinction des espèces, explosion démographique, réchauffement climatique. Avec le rêve des voyages interplanétaires qui s'éloigne, dans cinquante ans les hommes auront l'agréable sensation qu'ont du ressentir les victimes prises au piège dans la tour en feu de Londres.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€