Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les vaches laitières sont plus heureuses avec un calendrier repensé au quotidien et des méthodes de traites modernes

Des fermiers en Islande avec des installations modernes et un rythme différent ont permis d'améliorer le bien être et le rendement de leurs vaches.

Bien-être animal

Publié le
Les vaches laitières sont plus heureuses avec un calendrier repensé au quotidien et des méthodes de traites modernes

 Crédit Cole Burston / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le rythme des journées des vaches laitières est intense dans les exploitations agricoles. Les premières traites se déroulent à l'aube. Les vaches sotn ensuite nourries et se reposent avant de nouvelles traites. Certaines ont la chance de pouvoir gambader dans de verts paturages si elles sont autorisées à brouter dans les champs. Les animaux doivent se plier à ce rythme à deux ou trois reprises par jour et donc au programme des agriculteurs.      

Des fermiers parviennent à démontrer qu'une alternative est possible afin de respecter les envies, le bien-être et les besoins réels des vaches. Aðalsteinn Hallgrímsson et son frère Gardar sont propriétaires d'une ferme laitière au nord de l'Islande, en périphérie de la ville d'Akureyri. 

L'utilisation de robots dans leur ferme a permis de révolutionner leurs méthodes de fonctionnement au quotidien.

En 2007, les Hallgrimsson se sont lancés dans un projet fou. Ils ont reconstruit leur ferme et ont investi la somme de 1,46 million de dollars dans des installations de dernière génération : des robots pour traire les vaches, un système automatique pour nourrir les bêtes ainsi que d'autres robots pour nettoyer les installations.  

Ces investissements et ces choix ont permis d'améliorer les rendements des vaches en lait de plus de 30%. Le taux d'infection a également baissé permettant de réduire drastiquement les frais de vétérinaire.

Ce succès fulgurant est lié à un facteur simple : les vaches sont bien plus heureuses maintenant. 

Lorsque l'une de leur vache souhaite se faire traire, elle se rend au centre de la ferme vers l'une des trois machines Lely avec un dispositif entièrement automatique. Les pis des vaches sont inspectés et nettoyés. Les robots commencent alors à appliquer leurs équipements afin d'extraire le lait. Pendant ce temps, les vaches mangent des granules de maïs avec des vitamines et des minéraux. Ce procédé dure pendant une dizaine de minutes.

Les portes de la grange restent ouvertes sauf si les conditions climatiques sont mauvaises. Les vaches peuvent donc se promener librement pour brouter les paturages. Elles peuvent également se reposer sur un matelas en mousse. Une machine sert à les masser. De l'herbe fraîche et du foin sont toujours disponibles à travers un système d'acheminement de nourriture automatique. Les petits veaux sont aussi allaités par les robots. 

Les installations collectent des données précieuses sur les animaux : la qualité du lait en fonction des vaches, des pis, quelles sont les vitamines et les minéraux manquants ou bien encore la quantité de lait qu'elles produisent. 

La ferme des Hallgrimsson n'a pas été la seule à automatiser et à informatiser ses installations. Devant le succès de leur exploitations, les propriétaires ont décidé d'installer un restaurant qui donne une vue plongeante sur la ferme.      

Cette méthode alternative permet donc aux agriculteurs et aux éleveurs de mieux se consacrer aux animaux. Les vaches sont également plus épanouies. Ces méthodes pourraient donc permettre, à l'avenir et en cas de généralisation, d'améliorer les conditions d'élevage et le bien être animal. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Beredan - 30/09/2018 - 19:26 - Signaler un abus Frappant !

    Elles ont le même regard que les retraités pressurés par le macron ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€