Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 15 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Slovaquie : une femme arrêtée par la police pour avoir imposé la Traviata à ses voisins pendant presque 16 ans

Une petite ville slovaque a vécu pendant presque 16 ans au rythme de la Traviata, sans avoir mot à dire.

On repeat

Publié le
Slovaquie : une femme arrêtée par la police pour avoir imposé la Traviata à ses voisins pendant presque 16 ans

 Crédit BERTRAND LANGLOIS / AFP

Sturovo, une petite ville de Slovaquie a vécu pendant près de 16 ans au rythme de la Traviata. Un jour, une des habitantes, épuisée par les aboiements constants du chien de son voisin, décide de se venger, et quelle vengeance ! A la clé : 16 ans de Traviata, diffusée sur des hauts-parleurs, tous les jours de 6h du matin à...22h.  

Quand le chien s’arrête, elle continue et la vie des habitants de Sturovo devient un enfer. Dans un journal local, une voisine confie avoir “souffert”.

Dès 2015, après des années d’opéra à fond non-stop, le maire du village réagi. Et débute alors un long bras de fer juridique. il prend un arrêté interdisant le tapage et surtout le tapage musical. Elle arrête...mais seulement pour deux ans, ensuite c’est repartie : la Traviata revient en boucle.

Quelques temps après, la justice slovaque donne raison au maire. Mais pas question de céder, elle fait appel afin de faire traîner la procédure. La musique résonne encore et encore dans les rues de Sturovo. L’affaire en vient même à se retrouver devant la Cour suprême. Cours suprême qui elle aussi donne raison au maire. Peu importe, elle s’obstine et c’est rebelote pour la Traviata.

Mais fatiguée par des années d'opéra imposé, la ville riposte. Début août, les policiers arrivent chez elles et l’arrêtent. Actuellement en détention provisoire, si elle est reconnue coupable, elle risque une peine de six mois à trois ans de prison. Pour l’instant, la date du jugement n’a pas été communiquée. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anouman - 10/08/2018 - 21:29 - Signaler un abus Traviata

    Ils ont mis 16 ans à réagir? Il y a des lois sur la cruauté mentale dans ce pays? A mon avis ça mérite bien 16 ans de prison, le temps qu'elle a fait chier le monde avec son brouhaha quotidien.

  • Par vangog - 12/08/2018 - 15:39 - Signaler un abus Ça aurait pu être pire!

    elle aurait pu retransmettre Nik-Mamère, ou encore le rappeur Médine...tu imagine le stress?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€