Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Serge le lama : quand la plaisanterie devient un vrai business pour le cirque

Les propriétaires de la nouvelle icône du web font désormais payer ses prestations.

Commercial

Publié le
Serge le lama : quand la plaisanterie devient un vrai business pour le cirque

C'est lors d'une soirée arrosée que Serge le lama est devenu une star des réseaux sociaux Crédit Capture d'écran

Qui ignore encore l'existence de Serge le lama ? En quelques semaines, l'animal est devenu une star du Web. Impossible d'y échapper. Et ses propriétaires l'ont bien compris. Ainsi, ils proposent donc de s'offrir les services de leur "mascotte". Mais cette initiative a un coût comme le rapporte Rue 89. Par exemple, le 10 novembre, lors du match de football opposant Bordeaux à Nantes, Serge le lama était venu sur la pelouse de Chaban-Delmas, une prestation facturée 500 euros au club. Idem pour une apparition à la fin du match de l'équipe de hockey sur glace de Bordeaux.

Mais ça ne s'arrête pas là. Le cirque a pu constater que sa fréquentation avait augmenté de 30% ces deux dernières semaines. Surfant sur le succès de son animal, le cirque propose aussi une location pour une soirée entière. Là, les prix s'envolent. Le Palm Beach, un casino de Cannes a en effet déboursé 1 200 euros pour la venue du camélidé, le 22 novembre. 

Selon les informations du site internet Rue 89, Serge a désormais un agent. Ce dernier veut créer des "lama party", dans lesquelles Serge serait l'invité-surprise, et ce, pour la modique somme (variable) de 4 000 à 10 000 euros. Une belle opération pour le cirque.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 15/11/2013 - 13:56 - Signaler un abus Tarés

    bande de tarés

  • Par super tomate - 17/11/2013 - 07:55 - Signaler un abus pauvre bête

    Pas sûr qu'il soit autant respecté que ses 5 amis bordelais :-(

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€