Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Des scientifiques ont découvert le bouton on/off de la conscience humaine

Des chercheurs de l'université George Washington ont réussi à allumer et éteindre la conscience d'une femme épileptique en stimulant électriquement une région de son cerveau.

Allumé

Publié le
Des scientifiques ont découvert le bouton on/off de la conscience humaine

C'est encore un cas unique, mais qui pourrait avoir de grandes conséquences sur la recherche neuronale et sur nos connaissances de la conscience humaine - un sujet encore largement inconnu, malgré des décennies de recherche : des chercheurs de l'université George Washington, à Washington, ont réussi à allumer et éteindre la conscience d'une femme épileptique en stimulant électriquement une région de son cerveau.

Malgré les avancées dans la connaissance du cerveau, la conscience reste un mystère. Selon les dernières découvertes, elle serait due à l'intégration de l'activité de différentes parties du cerveau, qui imbriquerait toutes nos perceptions pour en fait une seule et unique expérience.

Reste à découvrir le noeud central de cette intégration. Elle pourrait se situer dans une partie du cerveau appelée le claustrum. Cette nouvelle étude apporte de l'eau au moulin des partisans de cette théorie. En effet, en stimulant plusieurs zones du cerveau d'une femme épileptique, pour tenter de découvrir d'où vient sa maladie, les chercheurs ont découvert que stimuler avec une électrode le claustrum gauche faisait perdre conscience à la femme. Elle ne bougeait plus, ne leur répondait plus, et sa respiration ralentissait.

Lorsqu'ils arrêtaient la stimulation, elle reprenait conscience sans pouvoir se souvenir de l'évènement. En refaisant l'expérience, ils lui ont demandé de répéter un mot ou un mouvement, afin qu'être sûrs qu'ils ne "déconnectaient" pas une partie du cerveau liée à la parole ou aux gestes. La femme a alors réalisé les actions demandées de moins en moins vite, alors qu'elle devenait inconsciente, ce qui a confirmé l'intuition des chercheurs. S'ils avaient touché une partie du cerveau liée à la parole, elle se serait arrêté de parler d'un seul coup, expliquent-ils.

L'auteur de l'étude, Mohamad Koubeissi, a expliqué au New Scientist que le claustrum joue, d'après cette découverte, un rôle central dans la conscience. Il a comparé le cerveau à une voiture : il lui faut bouger d'éléments pour rouler (un moteur, de l'énergie, une transmission, etc.), mais il faut d'abord tourner la clef dans le neiman pour tout démarrer. "Nous avons peut-être trouvé cette clef", a-t-il déclaré.

 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Pourquoi-pas31 - 06/07/2014 - 18:26 - Signaler un abus Encore un petit effort de recherche,

    et nous aurons trouvé l'interrupteur qui fonctionne à distance. Donc, avec ce télé rupteur, la toute puissance est à portée de main. Je vous laisse imaginer les applications. Vous pourrez disposer d'autant de moutons que vous voudrez, pour vous élire "moi président", pour financer vos moindres désirs et vous servir en toutes occasions. Le rêve.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€