Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 22 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Science-fiction : comment vivrait-on sur Terre sans le Soleil ?

Des chercheurs ont simulé les conséquences sur la planète bleue en cas d’absence du Soleil. Mieux vaut que cette possibilité ne se produise pas pour l’espèce humaine...

Let the sunshine

Publié le
Science-fiction : comment vivrait-on sur Terre sans le Soleil ?

La situation serait désesperée pour la vie sur Terre en l'absence du Soleil Crédit DR

Parler d’absence de soleil alors que la France connait un mois de juillet particulièrement beau et chaud, cela parait incongru. Mais au printemps dernier, la question aurait paru plus crédible ! La simulation d’absence de lumière sur Terre, étudiée par David Stevenson, professeur de sciences planétaires au California Institute of Technology, tend à démontrer que le genre humain n’aurait guère de chance d’y résister.

Comme une tasse brûlante mise au réfrigérateur qui ne devient pas immédiatement froide, l’absence de soleil entraînerait en une semaine des températures moyennes en dessous de 0°C. Au bout d’une année, le thermomètre descendrait à -100°C.

Les couches supérieures des océans gèleraient, mais il faudrait attendre des centaines de milliers d’années pour que les eaux profondes se transforment en glace.

La vie cesserait donc bien vite, avec l’arrêt de la photosynthèse et la mort quasi immédiate des plantes. Les arbres pourraient survivre plusieurs décennies, grâce aux réserves d’énergies accumulées. Idem pour les animaux, où le bas de la chaîne alimentaire serait directement touché. Les charognards résisteraient jusqu’à ce que le froid les tue.

Quel refuge et type de survie pour les hommes dans une pareille situation ? Vivre dans les eaux profondes, à l’intérieur de sous-marins, ou bien alors l’option géothermique. L’Islande pourrait être un refuge, car ce pays chauffe déjà 87% de ses maisons avec cette énergie, comme le précise le professeur d'astronomie Eric Blackman, de l'Université de Rochester.

A noter enfin que l’étoile qui chauffe la Terre n’influe pas que sur le mercure. Elle maintient également la planète en orbite. Si elle disparaissait, la Terre s’envolerait comme un ballon. Nous sommes heureusement encore loin de cette hypothèse...

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€