Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

La saison 7 de "Game of Thrones" bat le record du nombre de visionnages pirates

La série événement "Game of Thrones" a battu un nouveau record, celui du nombre de visionnages pirates.

Streaming

Publié le
La saison 7 de "Game of Thrones" bat le record du nombre de visionnages pirates
Une étude publiée par l'entreprise de surveillance MUSO  citée dans Entertainment Weekly dévoile un nouveau record qu'a battu la série "Game of Thrones, celui du visionnage illégal". La saison 7 de la série qui s'est achevée il y a seulement deux semaines aurait été regardée illégalement sur des plateformes de streaming plus d'un milliard de fois au total, soit plus de 140 millions de fois par épisode.  Des chiffres monstrueux et un cauchemar pour les ayants droit qui s'explique notamment par le fait que deux épisodes de la saison ont fuité avant leur diffusion officielle, ce qui a suscité la curiosité des fans… En comparaison de ce chiffre, les 32 millions de visionnages via différents canaux légaux font pâle figure.
 
"Game of Thrones est devenu l'un des plus gros phénomènes de divertissement global aujourd'hui. Ce que la série génère en terme de piratage est sans précédent" a expliqué le PDG de MUSO. Autre donnée intéressante, une grande partie des piratages se sont faits par l'intermédiaire des plateformes de streaming illégales. 85% selon Sky News, soit bien devant le le torrent qui ne représente que 9,1% des téléchargements ou le téléchargement direct qui lui ne représente que 5,6% des piratages.
 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€