Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Ringard", "10000€ par semaine", "fake news"… Thierry Ardisson et Stéphane Guillon s’écharpent par médias interposés

Le torchon brûle entre les deux anciens compères de "Salut les Terriens", et les remarques acides pleuvent. Règlements de compte ou coup de com'?

La guerre est déclarée

Publié le
"Ringard", "10000€ par semaine", "fake news"… Thierry Ardisson et Stéphane Guillon s’écharpent par médias interposés

 Crédit PATRICK KOVARIK / AFP

Ah, le monde merveilleux et plein de tendresse de la télé… Depuis deux jours, Thiery Ardisson et Stéphane Guillon sont à couteaux tirés et s’écharpent par médias interposés. Invité de C à vous mardi 13, Stéphane Guillon a tiré le premier. Venu pour faire la promo de son dernier livre, Journal d'un infréquentable, il a évoqué les coulisses de Salut les Terriens (dont il a été évincé) et lancé quelques piques à l’encontre de son ancien patron, qualifié de "ringard", et qui pleurerait "sur commande" pour paraître sensible.

"Parfois il ne pleure pas au bon moment… On coupe et on refait la séquence pour qu’il pleure exactement là où il a décidé de pleurer puisqu’en conférence de rédaction on décide que Thierry pleure à tel moment". 

Piqué au vif, Thierry Ardisson a répliqué en quelques heures. Le lendemain, il a manié l’ironie dans un communiqué. "Stéphane, après ton échec au cinéma, puis ton échec au théâtre, il ne te reste plus que l'invention de fake news pour exister médiatiquement. En dix ans, tu n'as jamais participé à aucune conférence de Salut les Terriens ! et tu n'as pas davantage été présent lors des tournages des témoignages", a-t-il écrit, avant d'ajouter : "En revanche, tu gagnais 10.000 euros par semaine et je comprends qu'aujourd'hui cela te manque cruellement. Mais de là à mentir et à me dénigrer sans raison et sans preuve, il y a une limite que tu franchis dans la honte.

Réponse mercredi de Guillon, dans une lettre publiée par le Huffington Post. "Content d'avoir eu de tes nouvelles, commence-t-il, "je n'en avais pas eu depuis mon éviction de la chaîne en juin dernier, alors tu imagines ma surprise !". Avant d’ajouter : "Lorsqu'on étrille les gens, comme nous le faisons régulièrement toi et moi, il faut accepter d'être chambré en retour. C'est de bonne guerre. Les grands boxeurs étaient aussi de grands encaisseurs".

Grosse ambiance… Mais Le Figaro émet l’hypothèse que tout cela ne pourrait être qu’un buzz orchestré, dans l’optique… de faire parler d’eux. C’est (plus ou moins) réussi.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 15/03/2018 - 10:27 - Signaler un abus Au Grand Bal

    des Guignols...

  • Par Citoyen-libre - 15/03/2018 - 13:45 - Signaler un abus La télé !

    Pourquoi ces guignols gagnent autant de fric ? Il y a des chercheurs à bac + 12 qui travaillent à l'institut Pasteur, et qui sont payés par le .....Téléthon !!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€