Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand des internautes du monde entier sauvent un château français

Le château de la Mothe-Chandeniers (Vienne) aura 25 000 propriétaires de 115 pays.

Patrimoine

Publié le
Quand des internautes du monde entier sauvent un château français

Le château de la Mothe-Chandeniers (Vienne) va renaitre de ses cendres grâce à 25 000 anonymes de 115 pays (de France et des États-Unis en majorité, mais aussi d'Afghanistan, du Burkina Faso, du Pérou, etc). Tous, ils sont désormais copropriétaire de cet édifice, car ils ont pris part à un rachat participatif. Ce dernier a réuni plus de 1,6 million d'euros, dépassant toutes les attentes de l'agence de financement participatif Dartagnans.fr.

Des actionnaires et des propriétaires

"C'est un record en France et sans doute en Europe en termes de fonds levés et de contributeurs", a déclaré Romain Delaume, PDG de Dartagnans.fr, qui a lancé en octobre l'opération d'achat collectif avec l'association Adopte un château, réseau d'aide et conseil aux châteaux en danger. Les Internautes ont acquis en deux mois et demi pour 50 euros "leur" bout de château ou l'ont offert à un proche à Noël. En outre pour 1 euro supplémentaire, ils peuvent devenir actionnaires de la société par action simplifiée (SAS) en cours de lancement.

La société fonctionnera avec conseil d'administration, assemblée générale annuelle et comité exécutif. Les heureux propriétaires des lieux pourront suivre l'avancement des travaux via webcams sur le site dédié au château. Ils pourront aussi prendre part aux divers événements et envoyer leurs propositions pour l'aménagement des lieux.

Un "laboratoire collaboratif et créatif"

Ce château de Poitou date du XIIIe siècle, mais sa version actuelle daterait du XIXe siècle. En cause, il a subi de nombreuses démolitions et restaurations. Probablement saccagé à la Révolution, il a été racheté en 1809 et rénové. Ainsi, une partie de l'édifice serait médiévale. Puis, il a été à nouveau rénové, plus massivement à fin du XIXe, dans un style romantique. En 1932, le château a été détruit par un incendie et racheté en 1982 par un local amoureux du patrimoine. Ce dernier est aujourd'hui âgé de 82 ans. Un compromis de vente a été conclu avec lui en octobre, pour 500 000 euros. Cernée de douves, la façade du château est hérissée de tours, mais à l'intérieur sans toit, elle est envahie depuis de nombreuses années par la végétation.

Après les travaux, ce lieu devrait devenir un "laboratoire collaboratif et créatif", un "lieu qui vit", précise Dartagnans.fr. Toutefois, il ne sera pas possible de le restaurer entièrement. Cela coûterait au moins 3 millions d'euros, selon Romain Delaume. Ainsi dans les semaines à venir, il conviendra d'étudier la structure du château, l'impact de la végétation sur ses murs… Une sécurisation devrait également avoir lieu, pour que les actionnaires puissent s'y rendre "dès que possible en 2018".  En 2018, c'est la restauration de la tour porche surplombant les douves devrait débuter. En outre, un premier chantier de bénévoles sera organisé avant l'été.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€