Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 25 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand un homme échappe à un incendie grâce à son chat

"Il me donnait des coups au visage, sur les joues, mais sans les griffes, comme quand il veut jouer sans faire mal", a expliqué le propriétaire du chat après avoir été sauvé des flammes.

Instinct animal

Publié le
Quand un homme échappe à un incendie grâce à son chat

Comme le rapporte ce lundi Le Républicain Lorrain, un habitant du village d'Ottange, en Moselle, a évité de justesse une fin tragique grâce à la prévenance de son chat. Le félin a réveillé à coups de pattes ce père de famille, ancien pompier à Paris. 

"Le chat m’a carrément secoué (…) Il me donnait des coups au visage, sur les joues, mais sans les griffes, comme quand il veut jouer sans faire mal.

Premier réflexe, je le balaye, j’étais encore dans le coltar. Quand j’ai ouvert les yeux, je ne voyais plus rien, j’étais comme dans un brouillard très épais. La pièce était noire de fumée et des flammes sortaient du barbecue", explique l'homme. 

"Les chats, à la base, je ne suis pas spécialement fan (…) Celui-là, c’est la mère de mon fils qui nous l’a donné parce que le précédent s’était sauvé. Là, il a marqué des points !", admet-il également. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par langue de pivert - 22/02/2016 - 17:47 - Signaler un abus pinponpinpon !

    Un barbecue ? Dans la maison ?

  • Par ISABLEUE - 23/02/2016 - 09:49 - Signaler un abus Quand le Lorrain a faim, lui toujours faire ainsi..

    il se fait griller des saucisses..... :))

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€