Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pyrénées : les lâchers d'ours suspendus pour le moment

Le gouvernement n'est pas opposé à une réintroduction d'ours, mais considère que la vingtaine d'ours déjà installée présente un bon taux de survie et de reproduction.

Biodiversité

Publié le
Pyrénées : les lâchers d'ours suspendus pour le moment

Les associations souhaitent réintroduire de nouveaux ours dans les Pyrénées, mais le gouvernement juge pour l'instant que les conditions nécessaires et favorables ne sont pas réunies.

Pour le ministère, la situation de l'ours n'est pas si désastreuse: "Nous allons expliquer à la commission que la France a déjà fait beaucoup d'efforts qui ont porté leurs fruits. La population est désormais d'une vingtaine d'ours et on constate que ces dernières années, des oursons sont nés et sont viables : cela signifie que les ours se sentent bien, sinon, il n'y aurait pas une telle reproduction. Ce taux de 80 % de survie est même exceptionnel. Il faut donc continuer avec tous les partenaires, collectivités, chasseurs, éleveurs, etc.

de maintenir des conditions de vie favorables à l'ours, éviter les dérangements, et on voit que ça marche plutôt bien."

"On considère qu'on est plutôt dans une situation favorable", avec une population d'ours qui a été multipliée par cinq depuis 1995", a expliqué le ministère de l'Ecologie à l'AFP. Mais selon les défenseurs de l'ours, la ministre a mal évalué l'urgence de la réintroduction de l'animal.

Mais des problèmes très concrets et pragmatiques s'ajoutent à cela : "On ne peut pas réintroduire aussi facilement une espèce protégée, indique Laurent Roy, directeur de l'Eau et de la biodiversité au ministère de l'Écologie. On nous présente pour l'instant un dossier qui est incomplet. Exemple : on ramène l'ours avec un véhicule et une remorque : que fait-on en cas de panne sur l'autoroute ?"

Un nouveau point sur le dossier sera fait en 2014.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par texarkana - 31/01/2013 - 16:20 - Signaler un abus Il ne reste que 2 mâles sur le versant occidental

    sans lâcher trés bientôt, la population d'ours du versant français des Pyrénées (20 à tout casser) est condamnée à brève échéance. Ce qui réjouira évidemment le lobby agro-pastoral...

  • Par Ravidelacreche - 31/01/2013 - 18:50 - Signaler un abus Les associations souhaitent réintroduire de nouveaux ours

    Des ours pour tous.

  • Par jlbaty - 01/02/2013 - 07:13 - Signaler un abus Sans compter les retombés

    Sans compter les retombés touristiques

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€