Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une prescription d'Hippocrate découverte en Égypte

Elle date de 1300 ans et était cachée sous un texte médiéval.

Archéologie

Publié le
Une prescription d'Hippocrate découverte en Égypte

C'est une petite pépite historique qui a été découverte par des chercheurs de l'organisation Early Manuscripts Electronic Library. Une prescription médicale par celui dont tous les médecins connaissent le serment : Hippocrate. Si son contenu n'a pas été révélé (et n'aura, de toute façon, qu'un intérêt limité), sa découverte est un petit miracle. La prescription a été découverte au monastère Sainte-Catherine du Sinaï, en Égypte. L'endroit n'a pas été pillé et regorge donc de manuscrits anciens, écrits sur de la peau de velot (un veau mort-né), comme l'explique le Point.

Particularité du support, il peut être réutilisé. Les moines versaient du jus de citron et grattaient le texte pour réécrire dessus. La fameuse prescription avait donc été effacée pour laisser place à un texte médiéval. Mais la technologie permet désormais de visualiser les couches précédentes. Les chercheurs ont fait d'autres trouvailles comme un texte en albanian, "une langue disparue utilisée en Azerbaïdjan, au début de notre ère" souligne le Point.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Le gorille - 18/08/2017 - 20:41 - Signaler un abus Palimpseste

    Bref, un palimpseste. On n'a pas fini de les lire alors ! Bon courage ! Euh ! Si l'on a effacé le texte initial du parchemin neuf, c'est peut-être que son intérêt avait déjà été reconnu comme "limité", non ? Alors, veut-on vérifier le bon jugement des Anciens ? Celui des Modernes sera-t-il meilleur ? C'est pas gagné ! On a déjà connu une telle Querelle...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€