Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 26 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vladimir Poutine
vénéré comme un Saint

Les signes d'adoration religieuse à la gloire du Premier ministre se multiplient à travers la Russie, de plus en plus de ses concitoyens le considérant investi d’une mission divine.

Touché par la grâce

Publié le

A la "Chapelle de la résurrection de la Russie", les croyants sont d’un genre un peu particulier : ils vénèrent Vladimir Poutine, qu’ils perçoivent… comme une réincarnation de Saint Paul. Cette chapelle, située à Bolshaya Elnya, près de Nijny Novgorod, est le lieu de prière d’une secte orthodoxe emmenée par Mère Fotina. Elle-même se considère comme une réincarnation de Jeanne d’Arc, rien que ça. "Quand il est devenu président, le Saint-Esprit est venu à lui",  assure-t-elle. "Depuis il emmène son troupeau comme un apôtre. Il a l’esprit d’un Tsar en lui", estime-t-elle, mêlant allègrement le politique et le religieux.

 

Si la secte de mère Topina apparaît comme un cas un peu extrême, elle n’en est pas moins symbolique de l’aura quasi-religieuse dont jouit l’ancien - et probablement futur - président russe. A Saint-Pétersbourg, ville d’origine de Poutine et dont il a été maire, les posters le représentant comme un ange bénissant, la main tendue, les habitants de la ville, sont légion.

Même les plus sérieux personnages du pays confirment la dimension spirituelle de l'ancien patron du KGB.  "Poutine est un homme que le destin et le seigneur ont envoyé à la Russie", assure Vladislav Surkow, le responsable de l’administration du Kremlin. L’historien  Roy Medvedev - qui n’a aucun lien de parenté avec l’actuel président - note que le Premier ministre russe "est vu comme un leader moral " et que "la connexion des gens avec Poutine est plus émotionnelle qu’avec des politiciens moyens". 57% des Russes ont remarqué des signes d’un culte de Poutine dans le pays. Et c'est pour plus de la moitié d’entre eux un "signe positif".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par texarkana - 07/10/2011 - 15:24 - Signaler un abus C'est un "starets"

    ..."l'homme charismatique"...phénomène russe depuis toujours, difficile de traduire en Français. Et si on leur lâchait les baskets , aux Russes ? çà leur ferait des vacances...

  • Par bobocleaner - 07/10/2011 - 18:37 - Signaler un abus les starets

    n'ont en général pas ce profil .... C'est sur qu'on ferait mieux de dealer avec les Russes plutot que de vouloir les traiter comme un pays a réformer de l'extérieur. Y a un petit probléme d'échelle qui échappe a ceux qui ont ce fantasme. Le temps de Eltsine est fini et ca vaut mieux pour nous aussi. Maintenant Poutine n'est pas un démocrate ce n'est pas une nouvelle .

  • Par TDK1 - 10/10/2011 - 22:58 - Signaler un abus Article stupide

    Quand on veut faire dans la polémique, on essaie au moins de faire attention à ce qu'on écrit: Poutine n'a jamais été Maire de St Pétersbourg. Il a travaillé avec Sobtchack à l'époque où celui-ci était Maire de Léningrad (puis de St Pétersbourg puisque c'est lui qui a changé le nom), mais n'a jamis été élu dans la ville. Si le reste est du même acabit, autant ne rien écrire...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€