Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 29 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les créatifs sont arrogants,
c'est scientifique !

Selon une étude américaine, humilité et créativité ne font pas bon ménage.

Généralité

Publié le

Chez les créatifs, honnêteté et humilité trouveraient rarement leur place. L'arrogance, en revanche serait un brin plus courante et serait même justifiée scientifiquement.

En effet, une récente étude réalisée à l'Université de Caroline du Nord  (UNC), s'est concentrée sur plus de 1 300 personnes influençant l'univers de la création. Selon le professeur Paul Silvia, l'humilité et la créativité ne feraient pas bon ménage.

Ainsi les scientifiques de l'UNC, affirment que les personnes dotées d'un sens de la créativité aiguisé ont tendance à développer un côté curieux, à être ouverts d'esprit et souvent prêts à tenter de nouvelles expériences.

Ils seraient  majoritairement nettement moins enclins à la modestie et présenteraient des caractères plus arrogants.

Parallèlement à cette recherche, la Kellogg School of Management a réalisé une étude sur les personnes jugées charismatiques, influentes, voire puissantes au sein d'un groupe ou d'une entreprise.

Il leur a été demandé de dessiner la lettre E sur leurs fronts. Les scientifiques ont alors constaté que les personnes qui possède un fort de caractère, ont tendance à dessiner la lettre tournée vers eux, dans le sens inverse d'écriture. Ce geste est interprété par les scientifiques comme une "inaptitude" à envisager l'opinion d'autrui.  

Il est toutefois bon de tempérer ces résultats et rappeler que si l'arrogance peut accompagner la créativité, elle n'est pas franchement appréciée dans le monde du travail.

Comme le souligne habilement Carmino Gallo, expert en communication, "la confiance est embauchée, l'arrogance est mise à la porte. "

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par LeditGaga - 30/07/2011 - 08:43 - Signaler un abus Eh ben !

    Eh ben mon cochon, aux USA aussi, à l'instar de notre Vincenzo Susca, maître de conférences en sociologie de l’imaginaire et chercheur au Centre d’étude sur l’actuel et le quotidien (!), des gugusses sont payés à rédiger des textes farcis de fadaises ! On s'en fout que les créatifs soient arrogants : va-t-on les fusiller pour autant ? Et pendant ce temps les Chinois travaillent !

  • Par zelectron - 30/07/2011 - 16:21 - Signaler un abus dans la pub, chez les gens de la City ....

    Dans certains secteurs d'activité, oui ! du genre publicistes (Séguéla) mais bien moins dans les métiers scientifiques ou technologiques

  • Par porticcio - 31/07/2011 - 04:06 - Signaler un abus Une première phase restée cachée de l’étude

    Avant le E, les nobélisables en connerie pure essayèrent le O. Les personnes à fort caractère tracèrent sur leur front cette lettre en grand caractère aussi. Les conclusions de cette première expérience et c’est dommage n’ont jamais fait l’objet d’une publication. Elles disaient grosso modo que les créatifs étaient des trous du c.. plus gros que les gens normaux et ils le portaient sur la figure !

  • Par Nico Pedia - 31/07/2011 - 22:43 - Signaler un abus Si il n'y avait que les créatifs...

    ...le problème c'est que l'arrogance appartient à tout le monde...même (surtout?) aux plus bêtes!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€