Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Polémique autour d'une expo qui met en scène des poulets "brûlés vifs"

À Lyon, le Musée d'art contemporain a exposé une vidéo de poulets brûlés vifs. Des associations de défense des animaux sont montées au créneau.

Scandale

Publié le
Polémique autour d'une expo qui met en scène des poulets "brûlés vifs"

Une vidéo diffusée au Musée d'art contemporain (MAC) de Lyon fait polémique depuis jeudi dernier.  Sur les images appelées "Printemps", de l'artiste franco-algérien Adel Abdessemed, une vingtaine de poulets suspendus par les pattes crient car ils sont enflammés vivants. Rapidement, des associations de défense des animaux sont montées au créneau.

 

Un produit "pour créer des effets de flammes"

Lundi 12 mars, dans un communiqué, le musée a affirmé que cette vidéo a été tournée au Maroc "avec une équipe de techniciens créateurs d'effets spéciaux pour le cinéma".

En outre, il a expliqué qu'aucune poule n'a été mise en danger puisqu'un produit, "pour créer des effets de flammes et d'incendie qui sont sans danger", a été utilisé. Les poules auraient été soumises à cet "effet de flamme que pendant trois secondes et sous le contrôle strict des techniciens et de l'artiste pour éviter toute souffrance", ajoute le communiqué. De son côté, l'artiste Adel Abdessemed a indiqué qu'il avait testé ces effets sur lui-même pour son autre œuvre, "Je suis innocent".

Cependant, ces explications n'ont pas convaincu tout le monde. L'association Peta a estimé que les poules ont pu souffrir d'être pendues par les pattes et ont pu être traumatisées par les flammes. Sur Twitter, Aymeric Caron a interpellé le musée pour connaître le produit utilisé et pour s'assurer qu'aucun poulet n'a trouvé la mort pendant l'expérience. "Quel produit? Les poulets portent une tenue ignifugée? Affirmez-vous que les poulets n'ont pas souffert et qu'ils ne sont pas morts ?", a-t-il écrit.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 13/03/2018 - 19:46 - Signaler un abus Est-ce une mise en scène

    anti-flics? Avec ces gens-là, il faut s'attendre à tout.

  • Par Marie-E - 13/03/2018 - 22:29 - Signaler un abus quelle horreur

    et on veut nous faire croire que c'est de l'art ? Comment un musée peut cautionner cette horreur. Et le fait que cela ait été tourné au Maroc les dispense de responsabilité d'imposer cette vision aux spectateurs ?

  • Par MIMINE 95 - 14/03/2018 - 09:17 - Signaler un abus IMPOSSIBLE DE CROIRE UN INSTANT

    A l'explication donnée par le musée. Cet Abdel a t il fait les beaux arts chez Abou Bakr al-Baghdadi ? De plus , il n'est et pas à son coup d'essai : ["Son œuvre Don't trust me, qui représente des animaux abattus à coups de masse, a été mal reçue aux États-Unis, au point que le Art Institute de San Francisco a décidé d'annuler son exposition quelques jours après son inauguration. Le festival international d'art contemporain de Glasgow a également refusé d'installer cette œuvre. En Italie des associations ont porté plainte, mais cette dernière n'a pas pu aboutir car les animaux ont été abattus dans une ferme mexicaine où cette pratique est légale. Le conseiller pour l'environnement de Turin a déclaré au New York Times : « Montrer de telles choses est inopportun. Ces images pourraient inciter les personnes à les imiter »] (source wiki).

  • Par MIMINE 95 - 14/03/2018 - 09:19 - Signaler un abus OUPS

    .....IL N'EN EST pas à son coup d'essai....

  • Par assougoudrel - 14/03/2018 - 09:38 - Signaler un abus A quand "l'art" de la

    décapitation? Ça commence avec des animaux et ça finira jusqu'où?

  • Par ISABLEUE - 14/03/2018 - 09:53 - Signaler un abus "tourné au Maroc"!!

    ha haha le royaume des animaux ..... Incroyable que l'on laisse ces ^pseudos artistes s'afficher dans nos pays civilisés... Complètement taré le mec !!!

  • Par ISABLEUE - 14/03/2018 - 09:54 - Signaler un abus Assougoudrel : bien vu !!

    je n'avais vu votre premier commentaire.....

  • Par Deudeuche - 14/03/2018 - 16:20 - Signaler un abus Un pilote jordanien a subit le même sort en cage

    Par des coreligionnaires de l’EI. On en peut plus de ces ordures!

  • Par vangog - 15/03/2018 - 12:49 - Signaler un abus De l’art ou du cochon? (d’artiste!)

    Thierry Raspail assisté de Françoise Haon sont les responsables de cette apologie de la souffrance animale...et peu importe que ces poulets n’aient (peut-être) pas souffert, car cette merde n’est pas de l’art! Point final...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€