Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

ONPC : l'écrivain Renaud Camus porte plainte contre Yann Moix

Le chroniqueur de Laurent Ruquier a accusé Renaud Camus d'être "assez antisémite". Ce dernier a porté plainte pour diffamation.

Accusations

Publié le
ONPC : l'écrivain Renaud Camus porte plainte contre Yann Moix

 Crédit PASCAL GUYOT / AFP

Selon un article de l'Express, partagé sur Twitter par Renaud Camus, ce dernier a déposé une plainte pour diffamation contre Yann Moix. Cette plainte, déposée par l'avocat de l'écrivain, Me Yohann Rimokh, porte sur des propos tenus par le chroniqueur de Laurent Ruquier dans l'émission On n'est pas couché du 3 juin 2017.

Ce soir-là, l'écrivain Charles Consigny venait présenter son livre Je m'évade, je m'explique (Robert Laffont), dans lequel figurent des louanges sur Renaud Camus, écrivain qui a forgé le concept de "grand remplacement", c'est-à-dire le remplacement des populations françaises et européennes par "un ou plusieurs autres peuples", principalement d'origine africaine, en l'espace d'"une ou deux générations".

A l'hommage de Charles Consigny, Yann Moix avait rétorqué que "Renaud Camus est un écrivain un petit peu misanthrope, assez antisémite, en tout cas raciste. Ses idées, et notamment sa théorie du Grand Remplacement, sont reprises par le Front National".

C'est la qualification d' "assez antisémite" qui est au coeur de la plainte de Renaud Camus.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 18/03/2018 - 17:26 - Signaler un abus Quand on va

    dans une décharge publique, faut pas s'étonner de se retrouver au milieu des ordures.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€