Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Octobre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Oiseaux primitifs : quatre ailes pour mieux voler ?

Une équipe de chercheurs vient de prouver que des oiseaux primitifs avaient deux paires d'ailes mais ne confirme pas encore leur utilité.

Découvertes

Publié le
Oiseaux primitifs : quatre ailes pour mieux voler ?

Des fossiles très bien conservés de plusieurs espèces présentent de longues plumes sur les pattes arrière. Crédit Reuters

Les oiseaux ont bien changé… Une équipe de paléontologues de l'Académie chinoise des sciences vient en effet de confirmer que les premiers oiseaux étaient dotés de deux paires d'ailes. Après avoir analysé onze fossiles très bien préservés d'espèces d'oiseaux datant de plus de 100 millions d'années, le Pr Xing Xu et son équipe sont arrivés à la conclusion que ces oiseaux avaient des plumes sur leurs pattes arrières et donc quatre ailes.

Si les découvertes de cette étude publiées dans le magazine Science ne sont pas si étonnantes puisqu'on savait que les dinosaures volants, notamment le microraptor, avaient quatre ailes, elle renforce toutefois l'idée qui montre qu'il y a une continuité dans l'évolution entre les petits dinosaures carnivores et les oiseaux.

Pascal Godefroit de l'Institut royal belge des sciences naturelles cité par Le Figaro d'ajouter qu'"il devient de plus en plus difficile d'établir une distinction claire entre dinosaures et oiseaux".

S'il est donc confirmé que ces oiseaux primitifs avaient une paire d'ailes arrière, rien ne dit encore à quoi elle servait, et les débats sur le sujet sont nombreux. Certains estiment en effet que ces ailes arrière n'auraient pas vraiment aidé les oiseaux à voler puisqu'elles auraient au contraire posé un problème aérodynamique. Ces ailes auraient donc n'être qu'un élément de la parade nuptiale des oiseaux.

L'auteur de l'étude publiée ce vendredi, Xing Xu, estime quant à lui que cette paire d'ailes auraient donné plus de stabilité au vol des oiseaux. Il indique en effet qu'elles formaient peut-être une surface large et plate qui aurait pu accroître la portance et la manoeuvrabilité de l'oiseau. Le débat reste ouvert…

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€