Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les oiseaux s'adaptent aux limitations de vitesse sur les routes

Ce comportement leur permet de limiter le risque de collision avec les véhicules.

Paf l'oiseau

Publié le
Les oiseaux s'adaptent aux limitations de vitesse sur les routes

Dépasser la limite de vitesse est dangereux pour les oiseaux. Crédit Reuters

Les piafs, champions du code de la route ! Une très sérieuse étude, publiée dans le journal Biology Letters, rapporte que les oiseaux s'adaptent à la vitesse habituelle des véhicules lorsqu'ils sont posés sur une route. Conséquence : ils décollent généralement trop tard lorsqu'une voiture déboule plus vite que la normale. Concrètement, si un chauffard arrive à 120 km/h sur un tronçon limité à 90 km/h, il est quasiment certain que l'animal se fera écraser. "Adapter ainsi leur comportement leur permet de limiter le risque de collision, tout en maximisant le temps passé à fureter au sol en quête de nourriture", explique l'étude.

Pour parvenir à cette conclusion, Pierre Legagneux et Simon Ducatez, deux chercheurs canadiens, ont parcouru l'ouest de la France en voiture pendant un an. Les deux scientifiques ont observé le comportement de 21 espèces d'oiseaux dans des zones limitées à 20, 50, 90 et 110 km/h. "Les oiseaux ne réagissaient pas à la vitesse de la voiture mais à la vitesse moyenne autorisée sur la route", indiquent-ils. "Quand on dépasse la limite de vitesse, cela devient plus dangereux pour les oiseaux qui n'adaptent pas leurs réponses aux dangers qui arrivent."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Salaudepatron - 23/08/2013 - 20:50 - Signaler un abus Voilà de l'argent publique bien dépensé !

    Payer deux chercheurs pendant un an, pour arriver à cette brillante conclusion, digne du plus grand intérêt, voilà qui justifie pleinement de payer des impôts ! Franchement, un grand coup de balai s'impose dans toute la fonction publique et tous ses dérivés... Et d'urgence !

  • Par Salaudepatron - 23/08/2013 - 20:50 - Signaler un abus Voilà de l'argent publique bien dépensé !

    Payer deux chercheurs pendant un an, pour arriver à cette brillante conclusion, digne du plus grand intérêt, voilà qui justifie pleinement de payer des impôts ! Franchement, un grand coup de balai s'impose dans toute la fonction publique et tous ses dérivés... Et d'urgence !

  • Par pemmore - 24/08/2013 - 12:00 - Signaler un abus C'est tout à fait vrai, surtout pour corbeaux et goélands.

    c'est extraordinaire, mais aussi les chats qui savent quand traverser sauf l'abruti qui a écrasé le mien, un persan de 6 kg aux yeux bleus, visiblement il roulait pas à 50, ça aurait été un gamin de 5 ans (ou 10 ans) il y passait. Dommage à cet endroit il n'y a pas de caméra de surveillance, sinon sa belle bagnole avec un moteur cassé et tout ce que l'assurance ne rembourse pas, il pouvait la benner.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€