Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La "Nostradamus des Balkans" a prédit deux évènements majeurs pour 2018

Décédée en 1996, elle avait prédit le 11 septembre, le Brexit et l'arrivée de l'Etat islamique (selon ceux qui y croient).

Je vois, je vois...

Publié le
La "Nostradamus des Balkans" a prédit deux évènements majeurs pour 2018

Que nous réserve l'avenir ? Vaste question à laquelle, de tout temps, certains ont tenté d'avoir la réponse avant qu'elle s'impose à eux naturellement. Ainsi, en France, les aficionados de Nostradamus tentent de déchiffrer ses prédictions (et d'après ce qu'ils en tirent, 2018 devrait être marquée par le début de la troisième guerre mondiale, la disparition d'Israël, l'invasion de la France par des troupes musulmanes et plusieurs tremblements de terre d'ampleur en Asie) tandis qu'à l'Est de l'Europe, on se penche plutôt sur les écrits de Baba Vanga, une médium bulgare aveugle décédée en 1996.

Baba Vanga, qui est décédée à l'âge de 85 ans, affirmait avoir des contacts avec les esprits, qui lui dictaient les futurs évènement majeurs qui secoueraient le monde jusqu'au 51e siècle, date de la fin du monde (si elle a raison, ça nous laisse le temps de nous préparer). Elle ainsi aurait prédit le Brexit, le 11 septembre et la montée de l'Etat islamique.

Pour 2018, ses prédictions sont bien moins catastophiques que celles prêtées à Nostradamus. Selon Baba Vanga, deux évènements majeurs auront lieu l'année prochaine. Le premier, qui ne devrait pas avoir trop d'impact sur nos vies quotidiennes, est le fait que la Chine passera devant les Etats-Unis et deviendra la première "super puissance". Difficile de savoir ce qu'elle entendait précisemment par là, mais s'il s'agit de PIB, elle ne devrait pas être loin de la vérité : alors qu'en 1970, la Chine ne représentait que 4,1% de l'économie mondiale, ce ratio est passé à 15,6% en 2015, contre 16,7% pour les Etats-Unis. 

Baba Vanga a aussi "vu" qu'une nouvelle source d'énergie serait découverte l'année prochaine... sur la planète Venus. Seul problème : il n'y a pas de mission spatiale prévue vers cette planète l'an prochain. Pourra-t-on la détecter à distance ? Si oui, comment en profiter ?

Rendez-vous dans un an pour vérifier si ces prédictions ont eu lieu !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 25/12/2017 - 20:10 - Signaler un abus Nous en restons

    Baba....au rhum!

  • Par assougoudrel - 25/12/2017 - 23:11 - Signaler un abus Il y en a qui sont doués pour

    lire dans les boules (surtout poilues). J'ai même connu une qui lisait dans les boules de Billard (Billard est le nom de son copain).

  • Par Anguerrand - 26/12/2017 - 20:50 - Signaler un abus La France envahie par les musulmans

    Pas besoin de Nostradamus pour le prédire, c’est exactement ce qui est en train de se passer et sans guerre. Déjà 13,5 millions de musulmans sans compter les sans papiers soit 20% de la population. Nostradamus avait raison même sans guerre ‘(saufs les attentats)

  • Par vangog - 26/12/2017 - 23:46 - Signaler un abus C’est vrai que ces planètes qui ne cessent de tourner...

    constituent une sacrée énergie. Je propose d’envoyer Hulot-le-mulot et la bécasse-Ségo en mission inter-galactique. Avec un peu de chance, ils ne reviendront pas de Vénus. Et cette seule perspective redonnera une énergie puissante aux Français. quand on n’a pas de pétrole, on envoie le mulot prospecter!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€