Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 04 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Ils ne veulent pas que je revienne" explique l'ancienne bassiste de "Téléphone"

Invitée sur le plateau d'On n'est pas couché, Corinne Marienneau a expliqué la raison pour laquelle le groupe ne se reformait pas.

Mise au point

Publié le
"Ils ne veulent pas que je revienne" explique l'ancienne bassiste de "Téléphone"

Derrière Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac, on avait un perdu de vue Corinne Marienneau, la bassiste du groupe de légende "Téléphone." Avec le batteur Richard Kolinka, ils formaient un des plus gros succès des années 80 en France. Si les 3 hommes se sont régulièrement réunis à trois, la musicienne n'était jamais présente. D'ailleurs, Aubert, Bertignac et Kolinka vont se reformer pour jouer les plus grands succès du groupe dans une tournée exceptionnelle…sans Corinne Marienneau.

Longtemps on a cru qu'elle boudait le groupe. Invitée sur le plateau d'On n'est pas couché, elle dément totalement cette version. "A un moment il faut arrêter ! Quand on organise un énorme truc avec des zéniths et des Arena, et en changeant de nom pour être sûr que je ne puisse pas venir, je crois que là, il faut être réaliste, ils ne veulent pas que je vienne ! C'est tout !" lâche-t-elle désabusée. "C'est une histoire de fou, ça fait 30 ans que ça dure, que je leur dis 'on arrête les conneries et on y va '.

Les petits problèmes perso et d’ego ne sont rien à côté de ce qu’on a fait".

Elle raconte même avoir reçu un appel du batteur Richard Kolinka : "On part en tournée et on part sans toi. Parce ce que je ne veux plus jamais jouer avec toi. Parce que tu dis partout que tu ne nous aimes pas. Tu dis partout que des horreurs sur nous" explique-t-elle. "Je me suis dit: 'Bon, allez c'est fini'. Il faut l'admettre."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par langue de pivert - 13/12/2015 - 15:19 - Signaler un abus Elle aussi !

    Les casse-couilles ne comprennent pas qu'ils sont casse-couilles ! Et quand on leur dit ils sont tristes...mais ils ne comprennent toujours pas !

  • Par vangog - 13/12/2015 - 17:36 - Signaler un abus Une chieuse!

    Et en plus, elle ne comprend pas...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€