Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ne sachant pas où se trouve Manhattan, des lycéens lancent une pétition contre le bac d'anglais

Les lycéens de terminale générale devaient indiquer le lieu de l'action d'un texte. Une ville américaine. Dont un quartier s'appelle Manhattan. Avec des gratte-ciel.

Are you kidding me?

Publié le
Ne sachant pas où se trouve Manhattan, des lycéens lancent une pétition contre le bac d'anglais

Les Français sont réputés pour être très mauvais en langues étrangères, et a priori certains bacheliers français sont tout à fait conscient de cet état de fait : pour la seconde année consécutive, une pétition a été lancée contre le bac d'anglais, jugé trop ardu. 

L'année dernière, plusieurs milliers de lycéens avaient protesté car on leur demandait d'expliquer les "préoccupations" ("concerns") d'un soldat de la seconde guerre mondiale et comment il les gérait au quotidien ("to cope with").

Des mots inconnus au bataillon, s'étaient plaint les élèves.

Cette fois, c'est le nom "Manhattan" qui ne leur revient pas. Une pétition lancée vendredi sur Change.org, qui a déjà recueilli plus de 12.000 signatures, demande l'annulation d'une partie de l'épreuve du bac général d'anglais, ou une modification du barème de points.

Les élèves ont en effet dû plancher sur un extrait de 21 lignes du roman d'Alice Hoffman "The Museum of Extraordinary Things", sorti en 2014. Il était demandé aux élèves, d'indiquer dans quelle ville se déroule l'histoire, mais aussi à quelle période. Plusieurs indices permettaient de découvrir qu'il s'agissait de New York au début du XXe siècle : la mention du quartier Manhattan, où "des gratte-ciels poussent partout", la rivière Hudson, la rivière éponyme qui traverse Harlem, etc.

"C'est une épreuve d'anglais, pas de géographie", s'insurge Diane, une lycéenne, sur la page de la pétition.

D'autres, qui se targuent d'avoir eu "20 de moyenne toute l'année" expliquent qu'il ne s'agit "pas un bac d'urbanisme environnemental ni de culture générale ou géographique."

Heureusement, certains signataires de la pétition ne l'entendent pas de cette oreille : "Moi aussi, je l'ai passée cette épreuve. Moi aussi, je l'ai trouvée complexe. Mais est-ce que je créé une pétition pour autant ? Remettez-vous en question, le problème, ce n'est pas l'Education nationale, c'est vous", fait valoir Adrien.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 19/06/2016 - 19:04 - Signaler un abus Faillite.....

    Faillite de l'enseignement, mais que font les profs......la grêve !

  • Par emem - 19/06/2016 - 19:54 - Signaler un abus Incroyable

    Tout le monde connait "New York 1997" le film de science-fiction réalisé par John Carpenter, sorti en 1981 dont l’action se situe dans l'île de Manhattan à New York transformée en une prison à sécurité maximale. Depuis 2001 tout le monde sait que deux avions ont été projetés sur les tours jumelles du World Trade Center à Manhattan (New York)

  • Par Lafayette 68 - 20/06/2016 - 08:32 - Signaler un abus Oh! les nuls

    Les EU sont en plus au programme de géographie en terminale.

  • Par FR - 20/06/2016 - 08:53 - Signaler un abus profpasengrève

    Je ne fais pas la grève depuis des années. Je bosse samedis et dimanches. Je me bats pour que les élèves apprennent des contenus. Je ne lâche jamais. Résultat ? réputation d'exigence excessive, hostilité des parents devant les attentes, complaisance de toute la société et des parents devant l'ignorance crasse, érigée au rang de valeur, car c'est bien de leur âge. Et mes collègues bossent aussi- tout le temps. Ras le bol d'entendre ces lieux communs. Que peuvent penser les profs quand le Ministère cède systématiquement à ces pétitions scandaleuses, pour faire plaisir aux parents incapables d'affronter le réel ? qu'ils ne servent à rien. Et pourtant je ne lâcherai pas.

  • Par tubixray - 20/06/2016 - 08:59 - Signaler un abus Bac mention "médiocrité"

    Autant "concern" et "cope with" pouvaient poser problème à des lycéens en terminale autant les indices liés à New York (City SVP) étaient évidents ..... Ces enfants de gauchistes sociétaux ont été élevé dans le rejet du modèle américain et bercés à l'exception française .... I presume !!!!....L'année prochaine demandons leur de situer les états de New York et de Washington (pas les villes ...) !

  • Par G.L. - 20/06/2016 - 09:20 - Signaler un abus Plus qye de l'ignorance... aucun effort de réflexion...

    Il leur suffisait pourtant d'alluer leur télévison, de regarder une ou deux séries américaines tel que "New York Section Criminelle", "Friends", "Person of Interest", etc.... pour apprendre l'existence d'une ville appelée New York et d'un de ses cinq quartiers, Manhattan... Mieux encore, sur ces 12 000 signataires, qui N'A PAS VU au moins un des tout derniers films "Avengers", "Iron Man", "Spider Man" ?... se situant eux aussi essentiellement à New York ! Et je suis sûr que certains croient à l'existence d'un Metropolis ou d'un Gotham City.... Mettons les au défi de les situer sur une carte...

  • Par Aldel - 20/06/2016 - 10:13 - Signaler un abus Ne nous trompons pas de débat

    Je suis un ardent défenseur de l'exigence scolaire (mes enfants le savent bien !), et je ne défendrai pas cette nouvelle mode de pétition pour tout motif de mécontentement, encore moins pour protester contre un sujet du baccalauréat. Toutefois, je dois dire que je suis d'accord avec le commentaire des élèves qui protestent contre les connaissances qui sont évaluées dans la question : puisqu'il s'agit d'une épreuve de langue et non pas de géographie ou de culture générale. Et donc pas d'accord avec les commentaires ci-dessus: contrairement à tubixray, je pense que les connaissances de vocabulaire doivent être évaluées (mais je ne sais pas si "concern" et "cope with" sont du niveau terminale, même si je sais que je les ai appris bien après), et surtout je suis heureux de dire à G.L. que mes enfants n'ont certainement pas appris la géographie de Etats-Unis dans les feuilletons et films américains qu'il cite mais dont ils ignorent même l'existence. En conclusion, pas d'accord avec la méthode de la pétition, mais je dois reconnaitre que cette pétition soulève un problème réel des connaissances évaluées par des questions à une épreuve de langue.

  • Par zouk - 20/06/2016 - 11:06 - Signaler un abus Epreuve d'anglais

    Ces lycéens ne vont-ils donc jamais au cinéma et ne regardent-ils jamais une série policière américaine à le TV? Tous ces lieux de New York y sont fréquemment représentés et nommés par des acteurs français en version doublée. Plaintes de très mauvaise foi! qui montrent réellement une peur de l'épreuve d'anglais càd ignorance totale de l'anglais

  • Par Winter - 20/06/2016 - 12:17 - Signaler un abus Oh non ce n'est pas la faillite de l'enseignement.

    Ce sont des gamins qui connaissent parfaitement le système scolaire et qui connaissent leurs droits sur le bout des doigts. 1 ) Il n'est pas nécessaire de travailler, on passe en classe supérieure de toute façon depuis des années. Ils ont tous en tête la liste des cancres de l'établissement qui ont eu le bac, et donc ils sont optimistes. 2 ) Ils n'ont que des droits et pas de devoirs, des âmes charitables leur répètent qu'ils ne peuvent être interrogés que sur ce qui a été fait en classe en oubliant de leur préciser cependant que ce qui a été fait précédemment est considéré comme acquis. Or les US sont déjà au programme du premier cycle (avant la 3ème). 3 ) On leur apprend à raisonner (ce qui n'est pas négatif) avant de leur apprendre à réfléchir ( ça, c'est préoccupant). Si en même temps ils ont peu de connaissances, tout ce retourne contre eux, et le jour du bac, oh l'étonnement! Ce genre de pétition est un aboutissement logique. Ça devrait être une sonnette d'alarme.

  • Par Winter - 20/06/2016 - 12:54 - Signaler un abus Non, @Aldel, je ne suis pas d'accord.

    En règle générale vous avez raison. Mais ne pas connaître Manhattan, ( et Harlem!), c'est un peu comme apprendre le français et ne pas savoir ce que c'est que Paris ou la côte d'Azur, après 7 ans d'études! Il est improbable que les élèves n'aient pas abordé ce thème. Il est abordé en général pour contextualiser des accents américains "légers", ceux de l'Est des US. Ça montre qu'ils ont de mauvaises méthodes de travail: ils ont dû noter en cours, Manhattan, traduction Manhattan, à la maison s'ils ont ouvert le cahier, ils se sont dit, ben c'est bon, pas fatigant. Or on leur demande de prendre des notes et d'écrire des phrases pour chaque mot nouveau, du genre "Manhattan est un quartier de New York", une phrase simple, mais qui est bien explicative.

  • Par cloette - 20/06/2016 - 12:57 - Signaler un abus La raison

    c'est sans doute qu'ils n'ont pas su traduire les phrases où figuraient ces renseignements , donc ils ne comprennent pas l'anglais ! Si le texte avait été en Français ils auraient su répondre ! malheureusement pour eux c'est une épreuve d'Anglais

  • Par ISABLEUE - 20/06/2016 - 13:39 - Signaler un abus non ????

    Si les cons volaient, le ciel serait noir...

  • Par Semper Fi - 20/06/2016 - 21:12 - Signaler un abus @Aldel

    Je tombe des nues... quant au niveau exigé. Bachelier scientifique en 1990 (série C), je connaissais le sens de "to cope with", ainsi que ses synonymes possibles : to deal with, to address... de même que "concerns" pouvait être substitué par "worries", et que "preoccupation" en anglais est un faux ami synonyme d'obsession. Il est vrai que j'étais dans un lycée privé, et qu'en anglais (pourtant pas notre "major" en série C), nous étudiions des articles de presse anglaise ou US, ou encore des textes de la littérature anglo-saxonne. Il est vrai aussi que j'aimais (et j'aime toujours) particulièrement cette matière, au contraire de certains de mes camarades qui prenaient "caramels" sur "caramels"... résultats à la hauteur des efforts fournis.

  • Par rodmcban - 20/06/2016 - 22:59 - Signaler un abus Pitoyable

    Jeunesse à l'image du pays et de l'Education Nationale. Zéro sens de l'effort, zéro sens du devoir, aucune remise en question. Ils feront une pétition aussi quand ils se feront jeter par les employeurs potentiels ? Ils feront une pétition contre la réalité quand le salaire ne tombera pas tout cuit dans leur compte en banque ? Pathétique et désespérant.

  • Par borissm - 21/06/2016 - 07:50 - Signaler un abus A quoi sert d'apprendre l'anglais

    si on ignore qu'il existe des pays de langue anglaise (et que l'on pétitionne lorsqu'on vous le demande). Culture hors sol. Encore heureux qu'on ne leur ait pas demandé le nom du fondateur de la ville (Peter Stuyvesant...)

  • Par jurgio - 21/06/2016 - 17:02 - Signaler un abus Bah ! Il y en a beaucoup qui connaissent Paris

    et qui ne savent pas ce qu'est la France.

  • Par Olivier K. - 03/07/2016 - 13:39 - Signaler un abus Au bac j'ai eu de la chance

    Il y a 20 ans quand j'ai passé le bac, l'épreuve d'anglais était une épreuve d'anglais, pas une épreuve de culture générale telle les jeux que l'on voit à la télé (vous appelé ça de la culture générale). On devrait obliger les élèves à regarder plus souvent la télé!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€