Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Narcos" : un assistant de la série tué au Mexique lors de repérages

Cet assistant de production a été abattu lundi dans le deuxième Etat le plus violent du Mexique.

Métier à risques

Publié le
"Narcos" : un assistant de la série tué au Mexique lors de repérages

La série "Narcos", qui raconte le démantèlement de gigantesques cartels de drogues et dont la saison 3, consacrée au cartel colombien de Cali, vient de s'achever, est endeuillée. Un assistant de production qui effectuait des repérages au Mexique pour la prochaine saison de cette série phare de la plateforme Netflix a été retrouvé mort, ont annoncé, samedi 16 septembre, des proches de la victime et Netflix.

Nous avons été informés du décès de Carlos Muñoz Portal, connu pour son travail de repérages (des lieux de tournages), nous présentons nos condoléances à ses proches », a déclaré Netflix dans un communiqué diffusé vendredi.

L'Institut mexicain du cinéma (IMCINE) a également regretté le décès de Muñoz, 37 ans, qui faisait ce métier depuis 10 ans en free-lance et avait déjà travaillé sur des films à gros budgets tels que 007 Spectre, de la série James Bond, Fast and Furious 4 ou encore Sicario de Denis Villeneuve.

Selon un de ses amis, Julio Astillero, cité par El Pais, Carlos Muñoz Portal prenait des photos afin de repérer des lieux de tournage pour Narcos. Il était parti lundi au volant de son véhicule et a été abattu lundi dans une zone rurale de l'Etat de Mexico, collé à la capitale mexicaine. Son corps, portant la trace de plusieurs impacts de balles, a été retrouvé dans le véhicule.

Avec 1 174 homicides entre janvier et juillet, l'Etat où le corps Carlos Muñoz Portal a été retrouvé est le deuxième plus violent du pays, selon les chiffres officiels.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€