Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 16 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nabilla casse internet avec une robe très osée

L'élégance à la française s'est incarnée sur les célèbres marches de Cannes, ce mercredi 15 mai, à l'occasion de la projection du dernier Star Wars.

La classe

Publié le
Nabilla casse internet avec une robe très osée

 Crédit Valery HACHE / AFP

Dans le temple de l'élégance cannoise, les festivaliers ont trouvé la reine du tapis rouge, grand cru 2018. Non, ce n'est pas Cate Blanchett, qui préside le jury, ni telle ou telle actrice de renom, ou telle réalisatrice qui aurait époustouflé le public exigeant avec son dernier film. C'est un tout autre genre de femmes qu'ont découvert les curieux présents devant les marches. Car "découvert" est le terme approprié pour parler de la reine de Cannes, Nabilla Benattia, dans sa parure cannoise.

Une robe façon cabriolet, ouverte du bas du cou et tombant bien bas pour laisser apparaître, sans vergogne aucune, le début de son auguste et volupteux séant. Des paillettes, de l'or, de l'argent, de la transparence, une traine façon sirène... Les magazines de mode s'affolent ! Mais ce n'est pas tout. La "Vénus callipyge" de la téléréalité arborait - en plus de son accessoire très chic, le grand et plastique Thomas Vergara - plein de petits tatouages du meilleur goût que nous nous pressons de vous décrire.

Tout d'abord une petite croix placée au niveau du coccyx, une marque de piété indéniable ; une autre, qui telle un signe de carte au trésor, amène notre regard à l'inestimable "side-boob" que laisse entrevoir cette robe ; une date sous le coude, certainement celle de sa naissance, Dieu seul sait pourquoi. Enfin, des petites ailes entre les omoplates, avec une auréole au dessus, car Sainte Nabilla n'a pas oublié que ce sont les Anges (de la téléréalité) qui l'ont portée au panthéon de l'élegance et de la renommée. 

Tout ceci n'a duré qu'une minute, mais nous ne pouvions vous épargner un tel instant de grâce.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 16/05/2018 - 18:28 - Signaler un abus J'espère qu'ils l'ont foutu

    dehors comme l'autre, bien qu'avec sa raie pas du tout laïque, elle provoque comme "nos" voilées. Si ça peut faire enrager les barbus, tant mieux.

  • Par vangog - 16/05/2018 - 18:32 - Signaler un abus Une pute!

    C’est une robe de pute...oh putain! schiavalpa va me faire ma fête...

  • Par Ganesha - 16/05/2018 - 20:51 - Signaler un abus Photos

    Pas trouvé de vidéo, mais au moins, quelques photos === http://www.leparisien.fr/laparisienne/style/mode/cannes-2018-le-dos-nu-plongeant-de-nabilla-16-05-2018-7718628.php

  • Par Alain Proviste - 17/05/2018 - 10:43 - Signaler un abus Elle utilise ses atouts et alors ?

    Elle est plus dans son rôle que quand elle nous explique le bitcoin.

  • Par moneo - 17/05/2018 - 15:48 - Signaler un abus ouf

    elle est majeure aujourd'hui

  • Par lepaysan - 17/05/2018 - 17:11 - Signaler un abus Elle a son public

    et elle fait son Business avec son style, bon, c'est pas la Banque !!!

  • Par JG - 18/05/2018 - 21:00 - Signaler un abus Pour certaines femmes, le business

    passe plus par le cul que par le cerveau...(Nabila, Kim Kardashian...), chacun ses atouts

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€