Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le Mur des Lamentations s'effondre-t-il ?

Des ingénieurs tentent de comprendre pourquoi une grosse pierre est récemment tombée du site religieux de Jérusalem.

Attention, chute de pierre

Publié le
Le Mur des Lamentations s'effondre-t-il ?

 Crédit Reuters

La particularité du Mur des Lamentations est qu'il a résisté à tout, même à la destruction complète du Temple lors de sa destruction par les Romains lors du Ier siècle. Ce qui en fait donc un lieu particulièrement fort pour le jeune état d'Israël, et la pierre d'angle de la reconstruction de l'identité nationale. Aujourd'hui, ce sont des milliers de pratiquants - et de touristes - qui viennent contempler ce fameux "Mur Occidental". Et l'un d'entre eux, une certaine Daniella Goldberg, a bien cru qu'elle allait le voir de trop près quand un énorme morceau du mur s'est détaché pour atterir lourdement à ses pieds. 

Depuis, des ingénieurs s'inquiètent de savoir si le mur, conçu avec de très importantes pierres, allait connaître d'autres accidents similaires dans les années à venir.

Une étude de 2014 avait déjà montré qu'une partie du mur s'érodait vite. Des morceaux du mur étaient tombés en 2004, mais c'était lié à l'action d'oiseaux qui glissaient des morceaux de métal dans les interstices du mur, causant une érosion accélérée. 

La question qui se pose aujourd'hui pour les ingénieurs israéliens est aussi politique, puisque l'autre côté du mur appartient à la Jordanie, et que le mur est considéré par les Musulmans comme partie de la fameuse mosquée Al-Aqsa. La tension est importante sur cette question, au point que les Jordaniens ont jugé nécessaire d'affirmer qu'ils n'avaient pas poussé la fameuse pierre. 

Si les ingénieurs cherchent désormais des explications matérielles, les rabbis n'excluent pas la symbolique toute religieuse de l'événement : ce serait selon certains orthodoxes, un message divin pour contester les projets qui prévoient d'autoriser une prière mixte. 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€