Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Michel Onfray renonce à publier l'édition française de son essai sur l'Islam

L’ouvrage ‘’Penser l'Islam’’ devait initialement paraître le 27 janvier, et était présenté comme un livre d'entretien entre Michel Onfray et la journaliste algérienne Asma Kouar.

Trop de tensions

Publié le
Michel Onfray renonce à publier l'édition française de son essai sur l'Islam

Son ouvrage sera en revanche publié à l'étranger.  Crédit Capture d'écran Dailymotion

‘’Convaincu qu'aucun débat serein n'est plus possible en France au sujet de l'Islam dans le contexte actuel, Michel Onfray renonce à publier Penser l'Islam comme prévu au mois de janvier 2016’’, a indiqué la maison d’édition Grasset.

Si son essai critique sur l’Islam ne sera donc pas disponible en France, il sera en revanche publié à l'étranger : "Son livre paraîtra à l'étranger, mais l'auteur a pris la décision de sursoir sans date à sa publication en France", explique l'éditeur du philosophe.

L’ouvrage ‘’Penser l'Islam’’ devait initialement paraître le 27 janvier, et était présenté comme un livre d'entretien entre Michel Onfray et la journaliste algérienne Asma Kouar.

''Depuis son Traité d'athéologie, nul n'ignore que Michel Onfray n'est pas l'ami des religions - qu'il considère, en homme des Lumières, comme des maladies propices à la haine, au fanatisme, à la négation des corps. Evidemment, l'islam ne fait pas exception à cette critique radicale - au contraire...", déclarait son éditeur au mois d’octobre.

Le philosophe a bien lu le Coran ’’de très près, de telle sorte qu'il ne craint pas d'y percevoir - comme dans les autres monothéismes - de fréquentes apologies de la violence et de la guerre’’, assurait Grasset. ‘’Citant de nombreuses sourates, confrontant les interprétations, il place les musulmans devant la réalité d'un texte qui, à côté de ces élans sublimes, fait également la part belle à la cruauté, à la haine des femmes, à l'esprit de conquête’’, avait aussi souligné son éditeur. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par clclo - 27/11/2015 - 15:12 - Signaler un abus le philosophe libre

    voilà comment le philosophie libre le deboulonneur d'idoles, tout compte fait vient lui aussi à soumission

  • Par Outre-Vosges - 28/11/2015 - 00:54 - Signaler un abus L’aveu

    Si on préfère ne rien dire chaque fois qu’« aucun débat serein n’est plus possible », autant se taire sur tous les sujets. Michel Onfray avoue par là son hypocrisie, mais on la connaissait déjà.

  • Par ERVEFEL - 28/11/2015 - 13:02 - Signaler un abus ONFRAY FATIGUÉ DE PRENDRE DES COUPS?

    Certainement car il commence à se taire; après...? Michel Houellebecq avait commencé lui aussi par être très critique envers l'islam pour finir en "soumission". Si ces écrivains baissent les bras, qui va obliger le gouvernement à mettre l'islam "au pas" des valeurs de notre société d'aujourd'hui comme l'avaient fait pour la religion catholiques les philosophes des Lumières en préparant la voie à la loi de 1905? Certainement pas notre presse mainstream qui a été complice de l'aveuglement des politiques nous ayant amené à cette situation. Il reste Marine où l'insurrection et il va bien falloir choisir car je vois mal le peuple français devenant "soumis" à la Houellebecq.

  • Par jurgio - 28/11/2015 - 15:56 - Signaler un abus Le front contre terre

    Comme aurait dit Voltaire : dans un débat, les coups de langue sont supportables mais dans un combat, on peut recevoir des coups de poignard. Fuyons !

  • Par hmrmon - 28/11/2015 - 19:40 - Signaler un abus Essai sur l'Islam

    Onfray, Houellebecq soumis???? D'après l'éditeur, comme le dit cet article, ce traité sur l'Islam de Onfray et fatalement sur le Coran, à la base de cette religion, Onfray n'hésite pas à montrer la violence contenue dans certaines sourates extraites de ce livre censé sacré, puisque dicté par Dieu Lui-même, (rien de moins!) et voué à la paix et à l'amour. Une chance qu'on nous le reprécise chaque attentat car on pourrait finir par en douter!

  • Par ERVEFEL - 29/11/2015 - 00:00 - Signaler un abus Houellebecq, Onfray soumis?

    Quand je dis que Houellebecq a fini "en soumission", c'est une allusion à son dernier livre pour dire qu'il a changé dans sa façon d'aborder les problèmes de l'islam. Auparavant il avait une approche très frontale en n' hésitant pas à dire que l'islam était la religion la plus con du monde. Maintenant quand on lui demande s'il l'affirmerait encore, il répond qu'il a changé et qu'il peut s'accommoder de tout comme le personnage central de son roman soumission. Mais en effet je ne crois guère à cette "soumission" et je penserais plutôt qu'il préfère maintenant le second degré à une position trop frontale. Il en a sans doute marre de prendre des coups et doit trouver que l'esquive à plus de charme. Il faut dire que la presse boboislamisante comme Médiapart est "assez" virulente puisqu' Edwy Plenel avait campagne pour un ostracisme médiatique de Houellebecq. Onfray? Il ne veut peut être pas contribuer au déclenchement d'un pogrom en réaction à la récente insurrection des islamistes?

  • Par Ganesha - 29/11/2015 - 00:59 - Signaler un abus Onfray : une voix réaliste au milieu de l'hystérie !

    Michel Onfray était ce samedi à ”Salut les terriens” sur Canal + Plus je l’entends et plus je partage ses idées. Toute guerre se termine un jour par une solution politique. Le Communisme Soviétique était une idéologie au moins aussi mortifère que l’État Islamique. Mais de 1917 à 1989, il y a-t-il un seul échange de coups de feu entre un soldat de l’Otan et un soldat russe ? Non, nous avons attendu patiemment l’effondrement!  Un siècle après les accords Sykes-Picot, il est grand temps de permettre la création d’états sunnites et chiites indépendants ! A part l’usage de la bombe atomique, vous n’arriverez pas à faire vivre ces deux communautés ensemble ! Ils se réconcilieront, peut-être, dans plusieurs siècles ! Le seul devoir de François Hollande était d’inverser la courbe du chômage et d’intégrer les quelques millions de français sunnites qui vivent en France. Bien sûr qu’il faudra fermer les mosquées intégristes, mais je pense que quand Eric Zemmour a dit qu’il faudrait bombarder Molenbeek (ou notre département 9-3 ?) il plaisantait.  

  • Par MONEO98 - 29/11/2015 - 09:36 - Signaler un abus Guillon ne l'a pas loupé

    Apparemment à l'applaudimètre Guillon vainqueur .. Onfray simpliste .avec qui fait on la paix ? y a t il entre l'Irak et la syrie des Etats mono religieux? devons nous les créer artificiellement et comment cette ingérence pourrait elle engendrer la paix? il y a un gouvernement laïc pour quelle raison valide devons nous le faire disparaitre fait on la guerre à l'Arabie saoudite pour non respect des droits de l'homme En quoi les frères musulmans ( cher Erdogan)sont ils des démocrates laïcs ? et pourquoi devrions nous imposer la démocratie? Enfin d'une manière puérile en quoi une éventuelle paix au moyen orient pourrait bien nous protéger d'un état d'esprit des millions de musulmans en Europe qui considèrent que c'est à nous d'adapter nos sociétés aux valeurs du coran.... il faut arrêter de répéter que la France est composée de descendants de migrants c'était vrai avant ,mais avec la masse musulmane c'est faux et c'est tout notre problème..

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€