Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 19 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

#MeToo: Michael Haneke critique le "nouveau puritanisme" et la "haine des hommes"

Le réalisateur autrichien s'est montré très critique contre ce mouvement.

"Haine des hommes"

Publié le
#MeToo: Michael Haneke critique le "nouveau puritanisme" et la "haine des hommes"

Le monde du cinéma est totalement dans la tourmente, depuis le début de l'affaire Weinstein. De quoi faire réagir le cinéaste oscarisé Michael Haneke. Dans le magazine autrichien Kurier, le réalisateur de "Amour" s'est emporté contre le mouvement #MeToo. "Ce nouveau puritanisme empreint d'une haine des hommes, qui arrive dans le sillage du mouvement #Metoo, me préoccupe", explique-t-il.

"En tant qu'artiste, on commence à être confronté à la peur face à cette croisade contre toute forme d'érotisme" assure-t-il.

"Bien sûr, toute forme de viol ou de contrainte sexuelle doit être sanctionnée. Mais je trouve l'hystérie et les condamnations sans procès auxquelles on assiste aujourd'hui tout à fait dégoûtantes (…) Les acteurs suspects sont éliminés des films et des séries pour ne pas risquer de perdre des spectateurs."

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 09/02/2018 - 19:38 - Signaler un abus Encore un champion du gauchisme bobocrate

    Zizi centré qui se sent menacé dans sa libération sexuelle des années 60. Cette libération ayant été une vaste OPA des queutards éternels enfin libérés de la responsabilité vis à vis des femmes. Vu la tronche de papy 68ard encore un lointain disciple du Marquis de Sade qui voulait initier les gamines à la liberté...des porcs!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€