Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mathieu Kassovitz s'indigne après l'agression de policiers à Champigny

Alors qu'il ne semblait pas en très bons termes avec les forces de l'ordre, le réalisateur a affirmé que "frapper un policier est un crime odieux".

Finie "la haine"

Publié le
Mathieu Kassovitz s'indigne après l'agression de policiers à Champigny

En l'espace de quelques jours, Mathieu Kassovitz a visiblement changé d'avis sur les forces de l'ordre. Le 23 décembre dernier, après une opération dans un CHUI de Nantes, le réalisateur avait insulté des policiers sur Twitter, les qualifiant de "bande de bâtards" et de "belle bande de bons à rien. Des propos qui avaient semé la colère parmi les syndicats du métier.

Mais ce lundi, le ton était radicalement différent, alors que l'agression de policiers à Champigny-sur-Marne en marge d'une fête de la Saint-Sylvestre secoue le pays.

Estimant que les images sont "horribles", Mathieu Kassovitz a jugé que "frapper une femme à terre dépasse toutes les lâchetés".  Dans un autre tweet, il a écrit : "Frapper un policier est un crime odieux. Les hommes et femmes derrière l’uniforme méritent le même respect que nous attendons d’eux".

Des vidéos postées sur Twitter montrent une gardienne de la paie rouée de coups en pleine rue. Par ailleurs, son collège, capitaine de police, a eu le nez cassé. "Les coupables du lynchage lâche et criminel des policiers faisant leur devoir une nuit de 31 décembre seront retrouvés et punis" a assuré le président Emmanuel Macron. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kelenborn - 02/01/2018 - 17:50 - Signaler un abus oui

    Et je ne vois pas ce qui est contradictoire dans l'attitude de Kassowitz: on peut très bien traiter de "bons à rien" des gens qui se mettent à 24 pour chasser une barrette de shit (combien devraient ils être pour chasser la coke chez les bobos de tous poils) et soutenir ceux qui , courageusement veulent maintenir la légalité républicaine dans les quartiers pourris! Maintenant, pour ceux qui ici ne font autre chose que brailler comme des ânes , je conçois qu'il doit être difficile d'exprimer la différence dans le braiment !

  • Par zen-gzr-28 - 02/01/2018 - 19:40 - Signaler un abus Ce ne sont pas les 24 policiers

    qui ont décidé l'opération dont il est question. Le gradé qui en a donné l'ordre devait avoir de bonnes raisons et surtout la connaissance d'éléments..qui lui ont fait prendre cette décision.! Les critiques des personnes(qui doivent certainement tout réussir dans leur vie) manquent d'objectivité, d'honnêteté intellectuelle et de retenue sans compter ceux qui dégagent une haine malsaine.Il me semble aussi que, les corps de métier tels que les forces de l'ordre ou l'armée ou les pompiers, qui risquent leur vie pour tous les citoyens24 h / 24 méritent la considération et le respect de tous, tout le temps.

  • Par vangog - 02/01/2018 - 22:01 - Signaler un abus Kassowitz a peut-être enfin compris pourquoi les policiers

    doivent intervenir à 24 pour une barrette de shit (il faut au moins deux hommes pour défendre chaque femme imposée par le très bête égalitarisme gauchiste), car, lorsqu’ils ne sont pas suffisamment nombreux, les hordes de lâches s’acharnent sur eux comme des bêtes...

  • Par kelenborn - 02/01/2018 - 22:19 - Signaler un abus Oui

    Il n'est peut être pas interdit de s'interroger sur l'utilisation des forces de l'ordre. Je ne suis pas certain que dans une gendarmerie du fond de la Corrèze , on ait beaucoup à intervenir pour calmer les voyous de la banlieue de Tulle! Aucune objection à ce que l'on fasse une opération à 24 mais, personnellement, je pense que s'il y avait eu 24 flics à Champigny, leurs deux collègues auraient été moins tabassés! mais c'est une question de choix et à ce titre la, le citoyen a le droit de juger de l'efficacité des agents publics! C'est même dans un article de la DDH Quant au respect, tout le temps et bien non désolé: un flic parce qu'il dispose de la violence légitime a, en contrepartie des obligations! Il faut reconnaitre que les choses se sont fortement améliorées et s'agissant de l'affaire Leo, je pense qu'il fallait défendre les flics ! mais tous le temps et dans tous les cas , ça c'est l'état policier....la Turquie ou l'Iran mais pas un Etat démocratique!

  • Par zen-gzr-28 - 02/01/2018 - 23:50 - Signaler un abus Trop facile de saquer les "lampistes"

    là encore, mon cher Kelenborn, pouvez-vous donner de façon précise le nombre de fonctionnaires affectés pour mener à bien cette mission de maintien de l'ordre. J'admire ces hommes et femmes, qui malgré un dénigrement gratuit et malvenu compte tenu que l'on exige d'eux bien plus que ce qu'il est possible de donner depuis des mois se rebiffent pacifiquement.. Leurs familles pâtissent également du ressentiment stupide réservé à leur père, époux, amis,enfants.Je ne peux les encenser un jour et les mépriser le suivant.. Le mot "démocratie"est employé à toutes les sauces pour clore toutes discussions . Bizarre !

  • Par Lepongiste - 04/01/2018 - 11:07 - Signaler un abus Quel hypocrite !

    Voyant les conséquences financières que ses déclarations à la con allaient engendrer il fait machine arrière comme un couard qu'il est et qu'il a toujours été !! Mais jusqu'à présent il était ménagé par les socialos ses amis ce qui n'est plus forcément le cas avec les macronistes !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€