Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les mammouths pourraient faire leur retour dans deux ans

Selon une équipe de l'université d'Harvard, la génétique va redonner vie aux éléphants laineux.

Mammouth Park

Publié le
Les mammouths pourraient faire leur retour dans deux ans

Ils ont définitivement disparu, il y a 5000 ans. Mais les mammouths pourraient bien refaire un retour fracassant sur notre Terre, dans un avenir très proche. Des chercheurs tentent  ainsi de recréer l'animal disparu en laboratoire. "Notre but est de produire un embryon hybride d'éléphant-mammouth ", a ainsi déclaré le professeur George Church d'Harvard, au Guardian. "En fait, il serait plus comme un éléphant avec un certain nombre de traits de mammouth. Nous ne sommes pas encore là, mais cela pourrait se produire dans deux ans."

Effectivement, l'animal ne sera pas un "pur" mammouth car cela est bien trop compliqué à réaliser.

En fait, les chercheurs ont récupéré des morceaux d'ADN de cadavres mammouths congelés dans les glaces sibériennes. En l'implantant dans un embryon d'éléphant, dont il est un proche parent, cet ADN donnerait à l'animal des caractéristiques préhistoriques comme des petites oreilles et des poils très long.

Mais à quoi peut bien servir ce nouvel animal ? Au-delà de l'exploit scientifique, ils pourraient lutter contre le réchauffement climatique. "En été, ils abattent les arbres et aident l'herbe à pousser" explique le chercheur. En effet, les prairies permettent de préserver le permafrost. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par emem - 18/02/2017 - 06:51 - Signaler un abus Pourquoi pas?

    On pourrait peut-être faire un hybride singe-homme, ni de droite, ni de gauche, pour la présidence de la République

  • Par assougoudrel - 18/02/2017 - 10:05 - Signaler un abus Un peu comme le

    "chamadair", croisement de chameau eu de dromadaire. Les chinois vont en élever pour l'ivoire, compte tenu qu'ils ont des ont beaucoup de régions froides. L'homme reproche aux éléphants de se servir dans son champ, à cause de la déforestation et, à présent, il rajoute une nouvelle espèce.

  • Par langue de pivert - 18/02/2017 - 12:36 - Signaler un abus Lamentable !

    Quelle bande cons orgueuilleux ! Pendant que les derniers éléphants sont massacrés pour le plaisir "esthétique" de quelques mandarins gâteux et arrivistes ! Sans parler des rhinocéros, requins, tigres et tant d'autres pour les mêmes : Chinois à la bite molle mais au compte en banque bien garni autant que leur cerveau et leur conscience sont vides ! Voilà qu'on ressuscite une espèce disparue de sa belle mort alors que la bio-diversité s'effondre en quantité et en variété chaque jour un peu plus ! Humanité ? Où ?

  • Par ELIED - 19/02/2017 - 18:24 - Signaler un abus Lamentable en effet

    Au nom d'une science parfois complètement déconnectée du réel, des "chercheurs", eux aussi subventionnés sans réels contrôles, peuvent se permettre dans leurs labos toutes les extravagances possibles.

  • Par jurgio - 20/02/2017 - 15:08 - Signaler un abus Un moindre mal, les mammouths

    du moment qu'ils ne nous clonent pas Mitterrand.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€