Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 27 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Madonna perd la garde de son fils Rocco...mais touche le jackpot avec sa tournée

La chanteuse a perdu une bataille juridique avec son ancien mari, le réalisateur britannique Guy Ritchie.

Material Girl

Publié le
Madonna perd la garde de son fils Rocco...mais touche le jackpot avec sa tournée

Madonna qui pleure, Madonna qui rit. La chanteuse a dû faire face à un sacré coup dur ce mercredi 2 mars. Et pour cause : la star a perdu la garde de son fils, Rocco, fruit de son union avec le réalisateur britannique Guy Ritchie. Depuis décembre 2015, Madonna se bat pour obtenir le retour de Rocco, parti à Londres chez son père. En décembre dernier, le fils de la chanteuse américaine avait en effet choisi de rester vivre dans la capitale britannique, après avoir assisté à la tournée mondiale de sa mère.

Incapable de se mettre d'accord, Madonna et son ex-mari ont été entendus le 2 mars par un magistrat à New York durant une audience de 45 minutes. La justice a tranché : c’est bien Guy Ritchie qui aura la garde de l’enfant. Toutefois, le juge a réprimandé les deux parents, affirmant que le vrai problème de ce litige familial était leur incapacité à "trouver une solution permanente". L'affaire ne devrait donc pas en rester là.

La Madone pourra toujours se consoler (un petit peu) avec son compte en banque bien garni. En effet, sa monumentale tournée "Rebel Heart Tour" est un véritable jackpot. En 15 semaines, après ses passages en Amérique du Nord et en Europe, sa série de concerts a engrangé... 1 milliard de dollars, soit 914,5 millions d’euros. Du côté des spectateurs, entre le 9 septembre – première date de sa tournée – et fin janvier, c'est 819.792 aficionados qui sont venus écouter la diva, dans 14 pays différents, sur un total de 61 concerts.

>>>>> A LIRE AUSSI : Quand la bataille entre Madonna et son ex-mari à propos de la garde de leur fils dégénère sur Instagram

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€