Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Lenny Kravitz arrêté par la police parisienne… pour un selfie

Le chanteur américain partage sa vie entre New York et la capitale française.

Original

Publié le
Lenny Kravitz arrêté par la police parisienne… pour un selfie

De son ancienne relation avec Vanessa Paradis, Lenny Kravitz semble avoir gardé l'amour de la France et plus particulièrement de Paris. Le chanteur américain partage ainsi sa vie entre New York et Paris depuis 2006. "Je vis, je sors, je fais de la moto, je me balade. Il n’y a pas plus cool que les parisiens," racontait-il même au Parisien.

Et les Parisiens semblent lui rendre cette affection. Sur Twitter, le chanteur a publié une image de son arrestation par la police ce weekend. Rien de bien grave, les agents voulaient simplement… un selfie.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ajar - 20/09/2017 - 10:51 - Signaler un abus ça c'est de l'info.....

    Tout le monde sans fou...

  • Par Margouya - 20/09/2017 - 18:23 - Signaler un abus Et ça c'est du Français ...

    Vous avez raison à un détail près : Tout le monde "s'en fout" ...s'il vous plait. Merci pour nos enfants et notre vieille langue adorée.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€