Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand Johnny Hallyday se faisait offrir une toile par Francis Bacon, et la perdait...

L'anecdote est racontée par Jean-Pierre Pierre-Bloch, et se passe dans le Londres de 1963.

Oups !

Publié le
Quand Johnny Hallyday se faisait offrir une toile par Francis Bacon, et la perdait...

L'histoire est peu connue, mais elle dit beaucoup de l'homme qu'était Johnny Hallyday. Jean-Pierre Pierre-Bloch l'avait racontée dans un entretien donné à l'Express par ce dernier. Vers 1963, Johnny Hallyday est à Londres en présence de Mick Jagger.

Pierre-Bloch fait partie de la bande. Ils sont approchés par "une sangsue, homo, camée, incompréhensible" qui se prétend peintre et les supplie de le suivre dans son atelier, situé sur les docks. L'homme "refile" au chanteur français une de ses "toiles étranges sur lesquelles dansaient des corps désarticulés". Et tous oublient cette soirée animée...

Ce n'est que vingt ans plus tard que cette scène prendra de l'importance, quand Pierre-Bloch, tombant nez à nez avec une affiche d'une exposition au Grand-Palais reconnait le style du "camé" et téléphone en hâte à son ami Johnny. "Tu te souviens, le peintre, à Londres, l'emmerdeur ? Euh ouais. C'était Francis Bacon. Tu sais combien ça vaut un Bacon ? Dans les 3 millions de dollars. Elle est où sa toile ? J'en sais rien moi. Je l'ai paumée. J'ai dû la balancer dans un déménagement…" 

Une légèreté qui fera certainement enrager les admirateurs du peintre, mais qui montre bien l'insouciance de celui qu'était Johnny Hallyday.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jurgio - 06/12/2017 - 16:41 - Signaler un abus Johnny n'avait pas encore rencontré Baye

    Cette icônne de gauche lui aurait dit que c'était bien plus vendeur que Velasquez.

  • Par Patatras47 - 07/12/2017 - 08:27 - Signaler un abus Johnny avait bien raison

    Les oeuvres de Bacon valent des millions, mais elles sont moches, comme l'art contemporain qui est le reflet de la société.

  • Par kelenborn - 07/12/2017 - 20:07 - Signaler un abus OH

    Ben on sait au moins que JH était plutôt fana de l'art pompier....le calendrier bien sûr ! On a les héros que l'on peut !

  • Par patamoto - 09/12/2017 - 09:59 - Signaler un abus Comment ça?! Johnny à 20 ans

    Comment ça?! Johnny à 20 ans ne savait qui était Bacon? Quel imbecile! Le simplet du showbiz!! Kelenburne t'es qu'une grosse merde pretentieuse.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€