Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jamel Debbouze annonce qu'on lui a proposé d'être secrétaire d'Etat

L’humoriste ne précise pas la date de cette proposition.

Méritocratie

Publié le
Jamel Debbouze annonce qu'on lui a proposé d'être secrétaire d'Etat

 Crédit FETHI BELAID / AFP

Jamel Debbouze au gouvernement ? Quelqu'un y a pensé ! Dans un portrait-interview au Journal du dimanche, l'humoriste confie avoir décliné "récemment" un poste de secrétaire d’État. Agé de 43 ans, celui qui se dit "devenu un homme d'affaires par la force des choses" ne donne pas plus de précisions. Etait-ce une offre du Premier ministre actuel ? La proposition date-t-elle du quinquennat de François Hollande ? "Si je vous en dis plus, on ne retiendra que ça", élude-t-il, avant de signaler qu'il "fait le boulot des ministères de la Culture, de la Jeunesse et du Travail" avec son Jamel Comedy Club.

Ce n'est pas la première fois que Jamel Debbouze raconte cette anecdote. Invité de l'émission "Team Duga" sur RMC en octobre dernier, il l'avait déjà dit : "On m'a proposé d'être secrétaire d'Etat, secrétaire d'Etat à la... comment ça s'appelle... Un jour, on m'a proposé un gros poste comme celui-là." Il avait alors expliqué les raisons de son refus : "Parce que ce n'est évidemment pas mon métier. Parce que je m'y ennuierai à mourir, parce que c'est là où je serai le moins efficace, le plus figé et le plus critiqué".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par KOUTOUBIA56 - 29/07/2018 - 22:21 - Signaler un abus tout mais pas ce zigoto qui

    tout mais pas ce zigoto qui devrait nous expliquer pourquoi il lui manque un bras!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Par Ajar - 30/07/2018 - 07:31 - Signaler un abus Les petites frappes de l'Elysée

    Vous imaginez moi non mais dans quelle démarche est Macron il veut prouver quoi exactement ?

  • Par essentimo - 30/07/2018 - 08:07 - Signaler un abus pour quel ministère?

    celui de la déconnade ? Avec Macron comme chef, ça tient la route.

  • Par ISABLEUE - 30/07/2018 - 09:23 - Signaler un abus ON RËVE

    Les petites frappes de banlieue à l'Elysée qui veulent donner des leçons aux Français... Pour quoi faire ??? les divers gouvernements ont essayé et visiblement ça n'a pas donné grand chose.... au secours !!!

  • Par assougoudrel - 30/07/2018 - 10:20 - Signaler un abus Anelka qui est devenu

    musulman pourra être sollicité. Ces connards font tout pour mettre en place des élus muzz en attendant leur président de la "république".

  • Par gerint - 30/07/2018 - 12:59 - Signaler un abus C’est une farce sinistre

    Mais c’est possible

  • Par vangog - 30/07/2018 - 20:17 - Signaler un abus Au ministère de l’économie et des finances?...

    Ah pourquoi pas?...il ne peut pas faire pire que l’autre-là...

  • Par Beredan - 30/07/2018 - 20:53 - Signaler un abus Debbouze ?

    Ce ne pouvait être qu’à l’Agriculture .... ce genre d’humour ne pouvait mieux caractériser le Verrat Libidineux ...

  • Par Siorac - 01/08/2018 - 16:11 - Signaler un abus Et Jean Marie Bigard comme premier ministre

    Mais il a refusé , du coup on a eu Edouard Philippe !

  • Par essentimo - 02/08/2018 - 08:24 - Signaler un abus N'était-ce pas

    Hollande qui s'était invité chez Debouze ?

  • Par Anouman - 02/08/2018 - 21:15 - Signaler un abus ministre

    Si l'histoire est vraie cela prouve au moins qu'il est moins con que ceux qui lui ont proposé puisqu'il a refusé. Mais ça c'est très, très inquiétant.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€