Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Invité par Macron aux Mureaux, Yassine Belattar se retrouve en garde à vue

L’humoriste a été interpellé vers 11 heures mardi 20 février, selon le parquet de Versailles.

Un fiasco

Publié le
Invité par Macron aux Mureaux, Yassine Belattar se retrouve en garde à vue

Mardi 20 février, Emmanuel Macron s’est rendu aux Mureaux (Yvelines) où il a lancé le projet d'extension des horaires des bibliothèques, une de ses promesses de campagne. A cette occasion, il avait invité l'humoriste Yassine Belattar. Mais ce dernier n’a pas pu rejoindre le cortège présidentiel car il a été interpellé vers 11 heures, non loin de la médiathèque des Mureaux, a annoncé le parquet de Versailles ce mercredi 21 février. En cause, arrivé en retard, il a insulté un policier qui lui refusait l'accès, ajoute le parquet.

Mais l'animateur évoque un "malentendu".

"Une policière m'a fait une remarque très désobligeante"

Joint par l'AFP, Yassine Belattar a affirmé qu'il avait été placé en garde à vue. Sept heures après, il a été remis en liberté dans le cadre d'une composition pénale, selon une source policière. Cette mesure alternative aux poursuites permet d'éviter un procès et s'applique lorsque la personne reconnaît les faits reprochés.

"Une policière m'a fait une remarque très désobligeante devant mes enfants, je lui ai répondu, et on s'est tous retrouvés au commissariat", a expliqué l’humoriste, précisant qu'une confrontation doit avoir lieu avec l'agent de police. "Même dans mon humour, j'ai beaucoup d'estime pour les policiers". Et d’ajouter : "Le principal événement de cette journée, c'est qu'Emmanuel Macron s'est rendu aux Mureaux". L'humoriste fait l'objet d'une convocation devant le délégué du procureur de la République, selon le parquet.

 

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par MIMINE 95 - 21/02/2018 - 13:02 - Signaler un abus DOMMAGE QUE MACRON

    Ne s'est pas rendu aux Mureaux un vendredi après midi à l'heure "stratégique"....

  • Par MIMINE 95 - 21/02/2018 - 13:02 - Signaler un abus OUPS

    Ne se soit pas ......

  • Par MIMINE 95 - 21/02/2018 - 13:04 - Signaler un abus OUPS

    Ne se soit pas ......

  • Par assougoudrel - 21/02/2018 - 14:15 - Signaler un abus Très mauvaise fréquentation

    L'insulte de la femme policier c'est qu'elle a osé le regarder et de lui avoir adressé la parole. En tous cas, toute cette COM coûtent cher au contribuable. Même Brigitte va voir les paysans dans les campagnes, mais pas un ne lui a parlé de l'augmentation du prix du carburant pour le citoyen isolé et le citoyen tout court qui doit aller travailler, ou on nous l'a pas montré.

  • Par ISABLEUE - 21/02/2018 - 15:19 - Signaler un abus une remarque désobligeante ??

    mais encore ??? c'est qui encore ce crétin ?

  • Par gregoire25 - 21/02/2018 - 15:28 - Signaler un abus Macron invite des humoristes

    Macron invite des humoristes islamiques. La preuve qu'il se fout de notre gueule..

  • Par BABOUCHENOIRE - 21/02/2018 - 15:59 - Signaler un abus Comment est il possible de connaitre la conversation

    Wauquiez vs Sarko et que l'on sache pas la remarque " très" désobligeante qu'aurait subie cet humoriste sans humour ? Il veut nous faire le même coup que Theo, ils pensent qu'ils n'ont pas à respecter l'autorité de la police , eux qui sont des protégés des Présidents

  • Par pandore - 24/02/2018 - 14:29 - Signaler un abus c'est très curieux quand même .....

    Wauquiez fait un cours de 6 heures à des étudiants ; 3 minutes de son exposé sont compilées et viennent ruiner le dialogue qui s'était instauré entre lui et les étudiants......mais là ; un illustre inconnu se permet des insultes à une policière.....et pas le moindre commentaire dans la presse. Mais je sais je suis un maudit complotiste ......

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€