Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 15 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ikea : elle finit avec son père en garde à vue pour avoir mal scanné un article

Une simple erreur de scan aura conduit Emilie, 21 ans, en garde à vue.

Edifiant

Publié le
Ikea : elle finit avec son père en garde à vue pour avoir mal scanné un article

L'histoire se déroule à Strasbourg et est rapportée par RTL. Le premier octobre, Emilie, 21 ans, et son père se rendent à la célèbre enseigne suédoise Ikea. Après leurs courses, ils passent à la caisse automatique en libre-service. Faute grave. Au moment de scanner les articles, la jeune fille ne repère pas les codes-barres situés sous les couvercles de bocaux en verre qui étaient en fait vendus séparément des bocaux eux-mêmes.

Les deux protagonistes se font intercepter par un vigile qui contrôle les achats et découvre que plusieurs articles n'ont pas été payés. A ce moment, Emilie et son père s'excusent et proposent de payer la différence.

Le vigile les dirige alors vers l'accueil et contacte le directeur du magasin.

A ce moment, la situation s'envenime. Après avoir répété ce qui avait déjà été dit au vigile au directeur, ce dernier s'emballe et déclare à Emilie "C'est donc toi la voleuse!". Après avoir voulu rédiger une déposition de vol que le père d'Emilie a refusé de signer, le directeur du magasin Ikea contacte la police.

Les forces de l'ordre sur place, une policière leur dit : "On vous embarque pour vol à l'étalage organisé, on vient de mobiliser deux brigades". Cette dernière menacera même Emilie d'une décharge de son pistolet électrique si elle décide de s'enfuir relate RTL. Ils sont donc emmenés au commissariat et placés en garde à vue "pour 24 à 48 heures" dans des cellules séparées. Par chance, une policière qui n'avait pas participé à l'intervention s'est interrogé sur le motif de leur présence et, choquée par le récit que fait Emilie, décide de les libérer.

La jeune fille relatera sa mésaventure sur Twitter et cette dernière deviendra virale en scandalisant des centaines d'internautes. Les réactions s'enchainent jusqu'à forcer Ikea France à réagir dans un tweet annonçant le retrait de la plainte : " IKEA France a été informée d'un incident survenu le 1er octobre dans l'un de ses magasins. Nous privilégions toujours le dialogue et regrettons sincèrement cette situation. Nous nous engageons à retirer notre plainte et nous présentons nos excuses".

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Moreau Jean Luc - 11/10/2018 - 15:10 - Signaler un abus Éviter Ikea

    si vous prévoyez une installation qui pourrait durer plus d'un an, n'allez pas chez eux. Quant à s'y retrouver, le labyrinthe est si pipé, les employés si évasifs (c'est tellement redondant qu'il est sûr que ce soit imposé). C'est clinquant si l'on aime ce style mais il n'y a aucun suivi comme beaucoup de supermarchés. Pour le directeur de ce magasin, ce serait bien qu'il change de métier, c'est aussi une très mauvaise publicité, la police, elle, n'est pas non plus dans les clous. Heureusement, quelques policiers ont de la jugeote mais peut-être pas assez. Elle a vocation à maintenir la République en place et non d'embêter les gens, mais il faut penser de temps à autre. C'est un peu comme l'Éducation Nationale (pas que, le privé est aussi concerné et parfois les parents), ce ne sont pas des métiers normaux, il faut une vocation comportant jugeote, sang froid et surtout sincérité en évitant de hausser sont pouvoir

  • Par Moreau Jean Luc - 11/10/2018 - 15:12 - Signaler un abus esst cuse

    son pouvoir

  • Par assougoudrel - 11/10/2018 - 16:54 - Signaler un abus Emilie aurait dû s'appeler

    Zobida pour ne pas être contrariée; c'est pour cette raison qu'elle a été emmenée au poste par des policiers zélés quand ce sont des Durand, Dupont et Martin.

  • Par Henrik Jah - 11/10/2018 - 17:34 - Signaler un abus Bravo IKEA

    Trop fort IKEA, mise en rayons de produits alimentaires à base d'excréments de rats, produits de merde vendus comme design et branchés, et maintenant ils font envoyer leurs clients en prison. C'est vraiment une belle société ça c'est sûr.

  • Par Anouman - 11/10/2018 - 18:52 - Signaler un abus Strasbourg

    "on vient de mobiliser deux brigades" Efficace la police là-bas. J'imagine qu'il ne doit pas y avoir d'agressions, ni de viols, ni de voitures qui brûlent, ni de trafics de toute sorte pour qu'ils interviennent aussi efficacement sur un soi-disant vol de couvercles de bocaux.

  • Par bYo - 12/10/2018 - 08:06 - Signaler un abus Changement d'enseigne

    Je préconise Ikaka

  • Par lorwakaf - 12/10/2018 - 09:43 - Signaler un abus Police forte avec les faibles

    Et faible avec les forts. Situation bien connue. Bien que d'autres policiers fassent correctement leur travail par ailleurs. Quant à Ikea, médiocrité connue mais peblicitee par le consommateur.

  • Par jurgio - 15/10/2018 - 15:39 - Signaler un abus Suède, pays idéal du socialisme français

    ou comment instaurer dans une entreprise le système qu'il plébiscite.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€