Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 17 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'homme qui avait prédit l'arrivée des smartphones a été interrogé sur le futur de l'humanité avec les robots...

En 1999, l’écrivain David Gerrold avait été incroyablement précis sur le développement de la téléphonie mobile et des objets connectés.

Visionnaire

Publié le
L'homme qui avait prédit l'arrivée des smartphones a été interrogé sur le futur de l'humanité avec les robots...

 Crédit Allociné / Universal Pictures International France

Il avait tout prédit. Dans article daté du 20 décembre 1999, interrogé par la journaliste américaine Esther Schindler, l'auteur de science-fiction David Gerrold - qui a remporté les prix Hugo et Nebula pour sa nouvelle de science-fiction The martian child - avait été particulièrement précis sur un objet qui allait "polluer" un jour notre quotidien : l’inévitable smartphone. "Cette petite boîte aura un écran couleur haute résolution, un micro, une prise pour écouteurs ou pour casque audio, un appareil photo, une connexion sans fil.

Cet outil sera capable de se brancher sur un clavier et un écran. Oh et il pourra traiter aussi des e-mails" liste l'écrivain.

L’auteur avait même vu venir les assistants vocaux. "Le plus important dans tout ça, il y aura une reconnaissance et une synthèse vocale. Cet objet répondra en anglais ou dans n’importe quelle autre langue, et oui, il y aura aussi un traducteur". Bluffant, non ?

Dans un article pour Hewlett Packard et relayé par RTL, David Gerrold a sorti de nouveau sa boule de cristal…mais pour parler de l'intelligence artificielle. Selon lui, le robot  nous accompagner tout au long de notre vie et "deviendra un compagnon et un ami électronique"…et fatalement  un "partenaire romantique". Un futur qui n’est pas sans risques, d’après l’auteur, notamment des points de vues sociaux et humains. "Peut-être que certaines personnes se retireront dans des cocons technologiques avec des robots comme premiers camarades" indique-t-il.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par patafanari - 09/04/2018 - 06:05 - Signaler un abus Notre Président-Robot.

    Mais il n' est pas encore au point.

  • Par Deudeuche - 09/04/2018 - 06:23 - Signaler un abus Ex-cel-lent

    Ar-ti-cle, crrr qui de-crit crrr no-tre a-ve-nir.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€