Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 21 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Héroïne, cocaïne, ecstasy… le cocktail fatal de Carrie Fisher

L'actrice de Star Wars est morte d'un arrêt cardiaque le 27 décembre dernier.

Drogues dures

Publié le
Héroïne, cocaïne, ecstasy… le cocktail fatal de Carrie Fisher

La nouvelle avait provoqué une vague d'émoi. Carrie Fisher, 61 ans, est brutalement décédée le 27 décembre d'un arrêt cardiaque, lors d'un vol entre Londres et Los Angeles. L'autopsie réalisée donne de plus amples informations sur les raisons de ce brusque décès.

En effet, un cocktail mortel de drogues dures a été retrouvé dans le sang de l'actrice de Star Wars : Héroïne, cocaïne, ecstasy dont "les doses et le moment des prises n'ont toutefois pu être définis." Il n'y a donc pas de certitudes sur le rôle que ces substances ont pu jouer.

"Ma mère s'est battue contre l'addiction aux drogues et la maladie mentale toute sa vie. Elle a fini par en mourir", a commenté la fille de l'actrice dans le magazine People. Carrie Fisher était aussi bipolaire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par adroitetoutemaintenant - 22/06/2017 - 15:58 - Signaler un abus C'est bien fait pour elle !

    Personnellement je me suis fait ma propre mutuelle et je ne paye aucune cotisation pour les autres. Je refuse de payer pour les racailles, pour les gens qui s’autodétruisent, pour les vieux en fin de vie, pour les tarlouzes qui s’ensemencent, ou pour les étrangers. Ma mutuelle et ce qu’il en restera reviendra à ma famille à ma mort. Si je veux aider quelqu’un c’est à mes frais. J’ai donné une journée par semaine pendant 13 ans à travailler gratis dans une clinique de pauvres en zone de guerre. Mais je refuse que mon pognon aille à ceux qui n’ont rien fait. Qu’Elton John donne de l’argent pour le Sida, c’est son problème. Mais ça ne couvrira pas toutes les victimes qu’il a ensemencées de son Sida. Je suis aussi porteur d’un ordre strict refusant tous soins même une perfusion ou de l’oxygène si je suis dans le coma.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€