Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Harcèlement sexuel : nouvelle plainte contre Jean-Marc Morandini

Selon le Parisien, elle a été déposée jeudi dernier par deux acteurs.

Enquête

Publié le
Harcèlement sexuel : nouvelle plainte contre Jean-Marc Morandini

Un nouveau rebondissement dans l'affaire Jean-Marc Morandini. Alors que l'animateur devait faire son retour sur Cnews, juste après la présidentielle, une nouvelle plainte vient d'être déposée contre lui, par deux acteurs, pour harcèlement sexuel et travail dissimulé. Cette plainte s'ajoute donc à celle de trois autres personnes, déposée fin janvier.

Deux enquêtes distinctes ont été ouvertes par le parquet de Paris : l'une pour "harcèlement sexuel" lors des castings de sa websérie qui a finlament été classée sans suites, le 18 janvier dernier. Et la seconde pour des soupçons de "corruption de mineurs".

C'est à propos de cette seconde plainte que l'animateur a été convoqué et placé en garde à vue mercredi 21 septembre par la Brigade de protection des mineurs (BPM). Les enquêteurs s’intéressent à deux plaintes déposées en juillet et en septembre par des jeunes hommes, mineurs à l’époque des faits qu’ils évoquent.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jurgio - 21/03/2017 - 15:17 - Signaler un abus Je me demande si on n'a pas découvert que Morandini

    votait régulièrement FN ou LR ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€