Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 22 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Google Chrome lance son bloqueur de publicité

A partir de ce jeudi, un certain nombre de réclames (pas toutes) seront bloquées par le navigateur, y compris sur les smartphones.

Anti-invasives

Publié le
Google Chrome lance son bloqueur de publicité

Une petite révolution pour les internautes. Le navigateur Chrome de Google a mis en place, depuis ce jeudi, un bloqueur de publicités intégré. Il est disponible sur les ordinateurs et les smartphones Android. "Nous voulons que le Web soit un lieu où les entreprises puissent prospérer et générer des revenus, mais aussi un lieu où les utilisateurs puissent vivre une bonne expérience", a souligné Ryan Schoen, chef des produits chez Google. "Nous espérons que ça rééquilibrera l'écosystème web."

Car il ne faut pas s'y tromper. Le géant américain, qui vit avant tout des encarts de publicité qu'il vend, ne bloquera pas toutes les pubs. Mais plutôt celles qu'il juge "invasives" selon une chartre prédéfinie : Celles qui couvrent plus de 30 % de l'écran de votre téléphone, celles qui affichent un compte à rebours avant de pouvoir la faire disparaitre… Le bloqueur made in Google est donc moins efficace que ceux présents sur le marché. Mais la puissance de feu de l'entreprise permettra sans nul doute de changer les habitudes des annonceurs.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 15/02/2018 - 18:08 - Signaler un abus Trop de pubs tue la pub, et ceux qui en vivent

    Sans mon bloqueur de pubs, je ne visiterais plus les 2/3 des sites que je fréquente. Si un site exige que je le désactive, je quitte ce site. Il y a une différence entre financer un site avec de la pub, et se faire un max de pognon grâce à elle.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€