Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 21 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Friends" : les millennials jugent la série sexiste, homophobe et grossophobe

Les jeunes qui découvrent le sitcom aujourd’hui seraient mal à l'aise avec la façon dont plusieurs sujets sont abordés.

Coup de vieux

Publié le
"Friends" : les millennials jugent la série sexiste, homophobe et grossophobe

Bien sûr que vous vous en souvenez ! Rachel, Monica, Phoebe, Joey, Chandler, Ross ! Nos "amis" des années 90, les personnages vedettes de "Friends", série à l’immense succès qui a fait rire des centaines de millions de personnes sur une bonne partie de la planète. Sauf que… Les jeunes qui découvrent la série aujourd’hui ne trouvent pas ça vraiment drôle. Avec les yeux d’aujourd’hui, "Friends serait même homophobe et sexiste, rapporte The Independent, qui a donné la parole à plusieurs jeunes Britanniques, se disant "mal à l'aise" avec la manière dont le show aborde la question les rapports femmes-hommes et les thématiques LGBTQ+.

Par exemple, Chandler est obsédé par l’idée qu’on puisse le considérer comme gay.

Ou il y a Ross, qui ne supporte pas l'idée que la nounou de sa fille soit un homme. Selon lui, l'homme, s'il est nounou, ne peut qu'être gay. Le "playboy" de la bande, Joey, parle tout le temps des femmes comme de "conquêtes".

Pour les millennials, le show est également "grossophobe". Le poids de Monica, incarnée par Courtney Cox, est une source intarissable de moqueries. Surnommée Fat Monica au lycée, la version adolescente de son personnage est aux prises avec les stéréotypes attribués aux personnes en surpoids. Par ailleurs, les millennials jugent que Rachel pourrait avoir été accusée de harcèlement sexuel, car elle engage un assistant juste pour sortir avec lui.

Pour ne rien arranger, la série ne faisait pas vraiment grands cas de la diversité : seulement deux personnages non-blancs en 236 épisodes. Et The Independent de conclure : "Friends est peut-être la série préféré de beaucoup de gens, mais cela ne veut pas dire que ce ne doit pas être problématique en 2018".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 15/01/2018 - 10:02 - Signaler un abus Le connerie

    (de France) a fait tâche d'huile; nous ne sommes plus les seuls; tant mieux! C'est presque rassurant.

  • Par ikaris - 15/01/2018 - 11:03 - Signaler un abus "Les Millinenials" explosent les records de connerie

    le politiquement correct semble pourrir le cerveau de ceux qui sont nés dedans ... et bonne chance pour faire de l'humour avec tous ces vétos !

  • Par Anouman - 15/01/2018 - 17:38 - Signaler un abus Friends

    Les médias leur ont bien lavé le cerveau, quelle efficacité!

  • Par Deudeuche - 15/01/2018 - 20:15 - Signaler un abus Friendsophobe

    Et millenialsophobe, on peut cumuler; les deux dans le même sac!

  • Par zelectron - 16/01/2018 - 05:29 - Signaler un abus l'anti-drôlerie

    les sommets sont toujours conservé par "charlie"

  • Par vangog - 16/01/2018 - 11:38 - Signaler un abus le plus drôle (j'adore la série friends) dans cette histoire de

    jeunes cons qui ne se reconnaissent pas dans la série (ils ont d'autres choix, non? sur les 216 chaines du câble?), c'est les héros ne sont, ni pédés, ni grosses, ni noirs, ni arabes...ça doit être ce que regrettent les indignés à géométrie variable...ne pas pouvoir s'indigner contre leurs adversaires favoris!

  • Par accurate - 16/01/2018 - 19:22 - Signaler un abus Les Millenials

    ou les Mille..niais?

  • Par Alain Briens - 17/01/2018 - 11:37 - Signaler un abus La connerie de France a fait tâche d'huile (assougoudrel)...

    ...non pas du tout ! C'est au contraire le trop plein de la connerie anglo-saxonne qui se déverse chez nous à gros bouillons ! Car la plupart des conneries qui nous affligent aujourd'hui sont originaires des Etats-Unis et de ses satellites : la gay pride, l'euphémisation des mots, la théorie du genre, l'appropriation culturelle, le concept de communauté LGBT, l'hygiénisme anti-tabac et anti-alcool, le vocabulaire managérial, la racialisation des relations, le victimisme, le féminisme hystérique et tant d'autres encore. Réfléchissez à une connerie qui vous déprime et renseignez vous sur son origine, vous serez surpris. Ironiquement, les plus grands zélotes importateurs de la bouffonnerie nord-américaine sont aussi les plus grands contempteurs de la civilisation américaine...

  • Par Margouya - 17/01/2018 - 16:51 - Signaler un abus Ah les "Millenials" ....

    Bien qu'ils soient surtout une invention grotesque des médias et autres statisticiens censée être représentative de nos jeunes pousses...les fameux Millenials en oublieraient donc qu'ils ont un sexe (et un seul), que la nature en a créé deux (des sexes) afin qu'ils se complètent (non pas qu'ils se "superposent") et qu'enfin s'ils bouffent trop, ils seront gros, essoufflés, empâtés, avec une santé précaire et un statut social diminué. Je ne crois pas cela véritablement sérieux. "Plusieurs jeunes britanniques" ? .....Heureusement, il y a aussi de très bons articles sur Atlantico.

  • Par Alain Proviste - 18/01/2018 - 10:02 - Signaler un abus C'ETAIT MIEUX AVANT

    Quand les sitcoms étaient à la mode, dans les années 90, je trouvais ça naze. Maintenant je me dis que ce n'était peut-être pas si mal, c'est dire si l'ambiance générale s'est dégradée.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€