Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une fresque en céramique de Jean Marais détruite par les autorités

Elle était installée dans un restaurant de plage, détruit car il occupait illégalement le domaine public maritime.

Dommage collatéral

Publié le
Une fresque en céramique de Jean Marais détruite par les autorités

 Crédit Valery HACHE / AFP

La commune de Vallauris, dans les Alpes-Maritimes, où ont notamment vécu Pablo Picasso et le comédien Jean Marais, vient de perdre un bout de son patrimoine. 

Une imposante fresque en céramique réalisée par Jean Marais pour un restaurant de plage a été détruite en même temps que l'établissement, a indiqué samedi la préfecture. "Nous avons laissé deux mois au propriétaire pour la démonter et il ne l'a pas fait", a expliqué à l'AFP un représentant de la préfecture, confirmant une information de Nice-Matin. Depuis 2006, tout établissement de plage doit en effet être démontable et être démonté l'hiver, en plus de l'obligation d'occuper au maximum 20% de la surface de la plage.

Ce n'était pas le cas de celui-ci et de trois de ses voisins, qui ont donc été détruits.

Gilles Esmiol, patron du restaurant depuis 1973, a expliqué à l'AFP "ne pas avoir eu le temps" de démonter l'installation avant que les services de l'Etat n'interviennent. La destruction du batiment avait été ordonnée par le tribunal de Nice en octobre 2017. Il avait donné au restaurant jusqu'au 11 janvier pour retirer la fresque, qui vient finalement d'être détruite.

"Cette fresque datait de 1985 ou 1986, à l'époque où Jean Marais vivait à Vallauris. Je faisais alors des travaux dans mon établissement et j'ai demandé à Jean Marais de me créer une sculpture pour l'installer autour du passe-plat. (...) Quand un monsieur comme Jean Marais a rendu autant de services à une commune comme Vallauris, avec l'immense succès populaire qu'il avait, on lui devait largement un hommage", ajoute le restaurateur. Jean Marais s'était installé à Vallauris en 1980 pour peindre, modeler, sculpter, jusqu'à sa mort en 1998. Il est enterré dans le petit cimetière de la ville.

La préfecture se défend en expliquant que la fresque était "cassée, parfois percée de trous pour mettre des chevilles"et que "la colle et les carreaux qui la composaient étaient amiantés". Au vu de ces éléments, "l'huissier a conclu à l'absence de valeur vénale de cette fresque", ajoute-t-elle dans un communiqué.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 24/06/2018 - 00:44 - Signaler un abus La folie destructrice de l'écologisme gauchiste est sans limite!

    Le très bête décret-plage, émanation de la loi littorale, votée par gauche et droite archaïque, est le symbole de cette idéologie réactionnaire qui détruit les exploitations, les emplois et l’attractivité touristique de toute une région, pour satisfaire l’ego de quelques écolo-reactionnaires, qui voudraient que « tout redevienne comme avant »...les restaurants-de-plage, qui furent à l’origine de l'attractivité touristique de la côte d’azur, étaient indispensables à l'économie de cette dernière. mais c'était sans compter avec les ecolo-reactionnaires qui détruisent et ne respectent aucune activité historique...après avoir détruit la plus grande partie de l’hôtellerie de la Cote d’Azur, à cause de l’ imposition de normes européennes débiles, ces minoritaires malfaisants ont réussi à convaincre les socialauds et les ripoublicains de détruire ce qui restait de l’attractivité touristique de la PACA...grâce à ces sectaires, le tourisme va fortement décliner cette année et les prochaines années ...merci encore à ces ayatollahs de la décroissance!

  • Par patamoto - 24/06/2018 - 11:50 - Signaler un abus Grosse fumisterie que ce

    Grosse fumisterie que ce décret-plage puisque certains restaurants démontables obtiennent des dérogations pour rester en place l'hiver.

  • Par pitron67 - 24/06/2018 - 16:31 - Signaler un abus commentateurs de salon

    les révolutionnaires bobo n'aiment pas qu'on touche à leur restaurant de plage ,la révolution oui mais après l'assiette de crudités et une bonne glace n'est ce pas vangog?

  • Par vangog - 25/06/2018 - 13:44 - Signaler un abus @pitron67 Si vous avez un argument intelligent...

    n’hésitez pas à le partager avec nous!

  • Par ISABLEUE - 27/06/2018 - 11:22 - Signaler un abus oui les décroissants pleurent ensuite

    car il "y a du chômage ouinnn".. quelle bêtise que d'avoir cassé cette fresque.. Mais tout le monde s'en fout, car c'est un méchant commerçant qui gagne sa vie à ne rien faire, c'est bien connu... Bête à pleurer....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€