Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Frédéric Beigbeder a cru vivre une attaque terroriste

L'écrivain se trouvait dans le hall du Ritz quand celui-ci a été attaqué par des braqueurs mercredi 11 janvier au soir.

Peur bleue

Publié le
Frédéric Beigbeder a cru vivre une attaque terroriste

Mercredi 10 janvier 18h30, dans le plus célèbre des palaces parisiens, le Ritz. Quelques clients sont au bar, à quelques pas de l'entrée. Parmi eux, Frédéric Beigbeder, en pleine promotion de son dernier livre, La Vie sans fin. Un incident dont il se souviendra, car sur le moment, il imagine une attaque terroriste :

"J'ai pensé à une attaque terroriste, a-t-il confessé au Figaro. Car nous étions le lendemain du jour anniversaire de la mort des frères Kouachi."

L'écrivain s'est alors caché dans les sous-sols de l'établissement en attendant la fin des opérations. Pendant ce temps-là, les malfaiteurs – deux individus – se saisissaient d'un butin évalué à 4,5 millions d'euros. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par abracadarixelle - 12/01/2018 - 18:15 - Signaler un abus Sous-sol ?

    plus précisément enfermé dans les toilettes, selon ce que j'ai entendu ce matin....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€