Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les fourmis auraient été les premières à utiliser le principe des antibiotiques

Selon des chercheurs américains, des fourmis cultivatrices de champignons ont utilisé des bactéries antimicrobiennes pendant des dizaines de millions d'années.

Aube de l'agriculture

Publié le
Les fourmis auraient été les premières à utiliser le principe des antibiotiques

 Crédit FREDERIC J. BROWN / AFP

L'aube de l'agriculture aurait réellement débuté avec des fourmis dans les forêts tropicales d'Amérique du Sud, il y a environ 60 millions d'années. 

Bien avant l'homme, le blé, l'orge, les lentilles, les champignons et le lin étaient cultivés par ces insectes. Les fourmis devaient lutter contre les parasites des cultures. Une maladie fongique parasitaire faisait notamment d'importants dégâts. 

Ces découvertes sont le fruit des travaux de Cameron Currie, un chercheur à l'Université de Wisconsin-Madison. Il a notamment étudié les fourmis cultivatrices de champignons et leurs relations multuellement bénéfiques avec d'autres espèces. 

Afin de lutter contre la maladie fongique parasitaire, les fourmis se sont alignées sur une bactérie qui produit une substance chimique capable de maîtriser le parasite.

Le Professeur Currie a trouvé des preuves concernant le partenariat entre les fourmis et les bactéries antimicrobiennes qui existerait depuis des dizaines de millions d'années. 

Ces conclusions émanent de deux fourmis âgées de 20 millions d'années en République dominicaine. Elles ont été découvertes piégées dans de l'ambre. 

L'une de ces fourmis fossilisées disposait de poches spéciales sur la tête, appelées cryptes. Elles sont visibles sur les fourmis modernes. Les cryptes abritent les bactéries protectrices des champignons, les actinobactéries. L'autre fourmi découverte était piégée avec des bulles de gaz sur son corps, probablement produites par la respiration des actinobactéries. 

Le Professeur Currie a publié les résultats de cette étude dans le journal Proceedings de la National Academy of Sciences

"C’est un peu comme si les fourmis marchaient dans les usines pharmaceutiques. Cela indique que, comme dans la façon dont les fourmis ont précédé les hommes dans les notions de cultures et d'agriculture, elles ont également précédé l'humanité de plusieurs dizaines de millions d'années en s'associant à des microbes pour produire des antibiotiques". 

Le biologiste de l'évolution au coeur du laboratoire du Dr Currie et auteur principal de l'étude, Hongjie Li, a inspecté cet été les spécimens piégés dans les blocs d'ambre à l'aide d'un microscope à balayage. Il a alors découvert que les fourmis étaient porteuses de bactéries protectrices d'une manière similaire aux fourmis modernes.

Les scientifiques ont publié des données sur 69 autres espèces afin de reconstruire l'arbre évolutif de la fourmi. Les résultats démontrent que les fourmis ont utilisé cette bactérie il y a des dizaines de millions d'années, peu de temps après avoir développé leurs capacités à cultiver des champignons. 

Selon le Professeur Currie, "ces fourmis sont associées à cette bactérie produisant des antimicrobiens, sans doute depuis 40 à 55 millions d'années. Ce qui est fascinant, car les humains utilisent des antibiotiques depuis environ 60 à 70 ans."

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€