Jeudi 17 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Fish pédicure : l'Anses s'inquiète des éventuels dangers

Ce soin, consistant à plonger les pieds dans un bac d'eau rempli de petits poissons mangeant les peaux mortes, ne serait pas sans risque...

C'est pas le pied  !

Publié le 26 avril 2013
 
Ces petits poissons peuvent-ils être dangereux ?

Ces petits poissons peuvent-ils être dangereux ?  Crédit REUTERS/Larry Downing

Les pieds dans l'eau, enfin pas trop ! D'après l'Agence nationale de sécurité sanitaire, ou Anses, la fish pédicure, cette pratique asiatique consistant à plonger les pieds dans un bac d'eau rempli de petits poissons mangeant les peaux mortes, pourrait être dangereuse. Dans un rapport commandé par le ministère de la Santé et publié dès mercredi, de nombreuses défaillances sont décelées dans ce soin arrivé en France il y a quatre ans. En effet, il n'existe aujourd'hui aucune réglementation sanitaire encadrant la pratique. Pourtant, l'Anses rappelle qu'un manque d'hygiène venant d'une eau sale peut favoriser la transmission de maladies.  

Mais la fish pédicure n'est pas non plus un danger pour l'être humain. Même si elle est actuellement interdite dans plusieurs États américains et au Canada, l'agence pointe un risque "probablement faible". Sur Le Point, Frédéric, gérant d'un "fish spa" à Paris promet que "si une personne nous dit qu'elle a de l'eczéma et qu'elle veut faire une thérapie, c'est non. Nous refusons les gens qui ont des plaies, des mycoses ou des champignons". Mais les problèmes d'hygiène demeurent récurrents. D'après l'Anses, seulement 10% des établissements satisfont aux conditions légales d'ouverte.

L'Anses affirme que si la peau est saine, aucun risque n'est à prévoir. En revanche, les diabétiques, souffrant de lésions aux pieds, les personnes dont le système immunitaire est fragile, ou celles qui ont des plaies cutanées, sont particulièrement exposés.  

Autre inquiétude, les poissons utilisés par les instituts. Normalement, la fish pédicure utilise une espèce nommée "Garra rufa" ou "poisson docteur" qui n'a pas de dents ce qui lui permet de sucer les peaux mortes. Or, de nombreux instituts utilisent des poissons plus gros et avec des dents. 

 

Lu sur Le Point

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Glop Glop - 27/04/2013 - 15:05 - Signaler un abus Poissons plus gros avec des dents?

    La piranha thérapie?

  • Par mdl - 27/04/2013 - 00:05 - Signaler un abus Pauvres bêtes

    Pour que ces petits poissons soient "efficaces", il faut savoir qu'on les affame. Et qu'ils crèvent par milliers, aussitôt remplacés. Commerce juteux, une fois de plus fondé sur l'exploitation animale. Comme toujours.
    Pauvres bestioles, si c'est pas répugnant de se taper les cors de la mère Michu et les durillons de Berthe!

Fermer