Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'Eurovision va avoir une déclinaison en Asie

L'évènement réunira une vingtaine de pays.

Music is so nice

Publié le
L'Eurovision va avoir une déclinaison en Asie

 L’Union européenne de radiodiffusion (UER), organisateur du concours de l'Eurovision, a annoncé vendredi le lancement prochain d'une déclinaison asiatique de l'évènement, intitulée Eurovision Asia (et non pas Asiavision). 

Aucune date ni règlement n’ont encore été fixés mais le site officiel EurovisionAsia.tva d’ores et déjà été lancé. "Les partenaires de l'UER travaillent ensemble pour définir le format de l'Eurovision dans la région Asie-Pacifique, pour réunir jusqu'à 20 pays dans une extraordinaire compétition live", écrit le comité. En attendant, les internautes sont invités à faire leurs suggestions sur les artistes, les auteurs et les styles de musique qu’ils aimeraient voir concourir lors de cet événement qui pourrait rassembler de la pop coréenne, de la musique indienne ou du rock australien sur le même plateau.

Lors de sa première édition en 1956, le concours de l'Eurovision ne rassemblait que 7 pays, rappelle l'UER, et en compte maintenant 40, de l'Islande à... l'Australie, à l'origine de ce prochain. Certains pays (Russie, Azerbaïdjan...) pourraient-ils participer aux deux évènements ? L'avenir le dira.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jurgio - 24/08/2017 - 16:31 - Signaler un abus Ce n'était pas assez de casser les oreilles de l'Europe

    on veut que tout le monde soit sourd.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€