Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Il s’est emporté tout de suite" : Delphine Ernotte raconte le jour où elle a annoncé son éviction à David Pujadas

"Il était très choqué, furieux", a assuré la patronne de France Télévisions à "Society".

Grosse ambiance

Publié le
"Il s’est emporté tout de suite" : Delphine Ernotte raconte le jour où elle a annoncé son éviction à David Pujadas

Forcément une superstar de JT ne se licencie pas sur un coup de tête. En mai dernier, la France apprenait avec stupeur que David Puja­das devait quitter France Télévisions. Sur le plateau du Quotidien de Yann Barthes la semaine dernière, celui qui officie désormais sur LCI avait évoqué rapidement et de manière évasive l’entretien. "Il y a des phrases très simples, très ordi­naires : ”J’ai décidé de…” Et voilà ».

Bref, rien de bien méchant, un pot de départ et puis s’en va... Sauf que Delphine Ernotte a une version quelque peu différente. Dans un long entretien qu’elle a accordé à Society (qui paraitra jeudi, mais dont Quotidien a pu se procurer quelques extraits), la patronne de France Télévisions est revenue sur cette éviction qui aurait plus que houleuse.

"Il était très choqué, furieux", assure-t-elle. "Il s’est emporté tout de suite". Et d’ajouter : "C’est quand même une femme qui le dit à un employé homme", en précisant que l’entretien avait duré trois heures. Pas vraiment décidé à apaiser les tensions, Delphine Ernotte souligne en tous cas ne pas regretter sa décision. "Personne ne m’a demandé de le garder, de reve­nir sur ma déci­sion". David Pujadas a été remplacé par Anne-Sophie Lapix, dont les premiers JT affichent d'excellentes audiences.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlantica75000 - 13/09/2017 - 20:14 - Signaler un abus Marie Chantal fait de la TV

    Cette femme est d'une bêtise crasse et les circonstances de son élection par le CSA restent un "modèle" du genre !

  • Par Djib - 13/09/2017 - 20:28 - Signaler un abus "C’est quand même une femme qui le dit à un employé homme"

    Tout est dit dans cette phrase et tout est ignoble dans le comportement de Delphine Ernotte: son féminisme hargneux dont on se demande ce qu'il vient faire là, son absence totale de déontologie quand elle met sur la place publique un entretien qui comme elle le rappelle est "hiérarchique" et qui aurait donc du rester confidentiel, cette volonté malsaine d'humilier et de tirer sur l'ambulance. Cette femme est à vomir.

  • Par Lazydoc - 13/09/2017 - 22:26 - Signaler un abus J'aime pas Pujadas

    Donc ça m'en touche 1,...... j'aime pas Lapix, donc je ne regarde pas. J'aime pas Ernotte, mais je la paye à mon grand regret. Qu'elle s'amuse avec le pouvoir que lui donne nos impôts, qu'elle vire tous les mâles blancs de plus 50 ans. Qu'elle mette à la place des femelles arc en ciel de - de 50 ans. Qui regarde encore le "sévice" public? Les mamies et papis?

  • Par ISABLEUE - 14/09/2017 - 09:33 - Signaler un abus Et elle vient se répandre.... quelle honte cette femme

    ouin, je lui ai dit, il m' dit... bla bla.... N'importe quoi; Et je ne regarde pas la bobo Lapix. d'ailleurs David Pujadas est sur LCI, bien plus intéressant que ces deux cruches.

  • Par Alain Proviste - 14/09/2017 - 09:43 - Signaler un abus A qui s'attendait-elle ?

    Ces gens ne m'intéressent pas, Pujadas ni plus ni moins que les autres. Mais je ne comprends pas bien la surprise d'Ernotte. On est souvent "choqué, furieux" quand on perd son boulot. Elle croyait qu'il allait lui dire merci en sautant de joie ? Être viré par une femme est-il sensé être plus facile que l'être par un homme ? La laideur est dans l’œil de celui qui voit.

  • Par mahesa - 14/09/2017 - 09:48 - Signaler un abus Comportement ignoble et détestable

    Ernotte est lamentable, et sa façon de se répandre sur cette éviction de Pujadas, au demeurant très mauvais journaliste politique, montre bien son manque de professionnalisme, en plus de son sexisme anti- homme bebête. Et tous ces enfantillages se passent sur une chaîne publique, payée par la redevance, alors que personne ne la regarde plus.

  • Par Poussard Gérard - 14/09/2017 - 22:33 - Signaler un abus trop dhommes blancs?

    Mais la Ernotte a choisi Lapix pour récompenser le mari qui est patron dePublicis...et tous ces gens roulent pour le meme ......celui quils ont faire elire...Ils sont meprisables

  • Par Vincennes - 15/09/2017 - 00:06 - Signaler un abus Elle dégage quand ERNOTTE...."aux ordres" (et copine de BIBI)

    et dont l'élection laisse, elle aussi, à désirer !!!!! Il faudrait faire "une charrette" pour tous les parasites, du SERVICE PUBLIC SOCIALITE, GRASSEMENT payés voir NOURRIS "Cà vous" par la redevance de TOUS les français. MACRON cherche de l'argent . Qu'il commence par SUPPRIMER la niche fiscale des journalistes qui ne font pas leur boulot puisqu'ils nous DESINFORMENT et qu'il VENDE qq chaines à commencer par la 27 voulue par Hollande ...... très peu regardée

  • Par Patatras47 - 15/09/2017 - 09:10 - Signaler un abus Oui et alors?

    Je me demande bien pourquoi tout changement de tête provoque pareille tempête. Voilà des présentateurs qui gagnent une fortune et dans quelque temps on ne se rappellera même plus leur existence. Les vedettes de la télé sont comme la télé elle-même, sans substance et évanescent.

  • Par Beredan - 15/09/2017 - 12:29 - Signaler un abus Lapix ???

    .... c'est pugeadasse !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€