Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

En 15 ans, les enfants ont perdu 20 minutes de sommeil

Sur un siècle, c'est une heure de nuit en moins pour les moins de 18 ans, souligne un rapport publié par le Parisien.

Dodo

Publié le
En 15 ans, les enfants ont perdu 20 minutes de sommeil

En ces temps de rentrée, le sommeil des plus jeunes est particulièrement scruté. Justement, un rapport commandé par l'Education nationale, l'année dernière, et jamais publié, dresse un tableau inquiétant. Réalisé par trois chercheurs des universités de Tours et d'Orléans, le texte a été révélé par le Parisien et montre, notamment que le sommeil des jeunes enfants (5 à 10 ans) a été réduit de 20 minutes en 15 ans. Et sur un siècle, c'est une heure en moins pour les mineurs !

En cause, les écrans évidemment, qui retardent le sommeil des jeunes enfants, mais aussi la perception du sommeil des enfants par les parents. Ces derniers pensent que leur progéniture reste trop longtemps au lit. En revanche, le système des rythmes scolaires semble hors de cause.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anouman - 15/09/2017 - 21:29 - Signaler un abus Réduction

    Moins vingt minutes d'accord. Mais par rapport à quoi? Aucun sens.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€